Carte de débit ou de crédit : le point sur leurs différences

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé si la carte bancaire que vous utilisez au quotidien est une carte de débit ou de crédit ? Ces deux termes peuvent parfois prêter à confusion, surtout lorsque votre banquier n’a pas eu l’occasion de vous l’expliquer clairement lors de l’ouverture de votre compte.

Pourtant, sachez qu’il est important de connaître les différences entre une carte de crédit et une carte de débit pour gérer au mieux votre budget. En effet, quand vous optez pour un moyen de paiement quelconque, le fait de connaître son fonctionnement et les conditions liées à son utilisation permet d’éviter les mauvaises surprises.

Sans plus attendre, voici donc les points qui différencient ces deux cartes bancaires.

Une carte de débit est rattachée directement à un compte courant

carte de credit ou debit ?

Les paiements et les retraits par carte de débit sont effectués depuis un compte courant. À vrai dire, c’est le type de carte le plus souvent proposé par les banques françaises lors de l’ouverture d’un compte individuel.

Certes, le client peut choisir entre une carte de crédit et de débit ; mais généralement, le banquier délivre un moyen de paiement compatible avec le profil financier de son client.

Étant donné que les opérations effectuées sur une carte de débit sont directement retracées sur les relevés du compte courant, le montant de chaque achat et de chaque retrait effectué est débité sur le fond stocké dans le compte du titulaire. Chaque mode de débit est donc préalablement établi dans le contrat.

Quelles sont les différentes modalités de débit ?

Que le moyen de paiement soit une carte de débit ou une carte de crédit, les modalités de prélèvement ne sont pas les mêmes. En ce qui concerne la première catégorie de carte, il existe trois possibilités de débit :

  • les cartes à débit immédiat avec autorisation systématique, c’est-à-dire qu’à chaque opération de dépense, le compte est débité au jour le jour (la transaction est donc systématiquement refusée quand le solde n’est pas suffisant, c’est le cas des cartes Maestro, Visa Electron ou certaines cartes prépayées).
  • les cartes à débit immédiat sans autorisation systématique, c’est-à-dire celles qui autorisent des paiements sans contrôle de solde, mais à condition que le montant de ces derniers ne dépasse pas 100 euros.
  • les cartes à débit différé qui offrent une plus grande flexibilité, car les dépenses ne sont prélevées dans le compte du détenteur qu’à la fin du mois

Les cartes de crédit sont rattachées à une réserve de liquidité et non un compte courant

Comme évoqué précédemment, que le moyen de paiement soit une carte de débit ou une carte de crédit, la nature du fonds à puiser n’est pas la même. Effectivement, contrairement à une carte de débit, une carte de crédit tire ses sources d’une réserve de liquidité. Il s’agit d’une réserve à part, constituée et réapprovisionnée en fonction de la situation financière et des besoins de trésorerie du détenteur de la carte.

En d’autres termes, c’est une sorte d’avance accordée par l’établissement prêteur et dont le remboursement se fait à une échéance régulière.

Ce type de carte est appelée carte de crédit classique (en France, elle est considérée comme une carte à débit différée depuis 2016).

Bref, que le choix d’un individu porte sur une carte de débit ou une carte de crédit, tout dépend de son profil financier, et donc de l’ampleur de ses ressources.

Carte de crédit renouvelable ou carte revolving : ses particularités

Une carte de crédit et une carte de débit offrent plus ou moins les mêmes fonctionnalités. Mais en matière d’alimentation en fonds, une carte de crédit n’a rien en commun avec une carte de débit, surtout quand elle est dite « renouvelable ». Le terme renouvelable signifie que le client peut dépenser librement la somme créditée dans sa réserve.

De ce fait, le remboursement du montant dû ne s’effectue pas d’un coup, mais est réparti dans le temps afin de constituer des mensualités avec intérêts. La carte revolving permet de ce fait d’effectuer des achats sous forme d’emprunt.

Pour rappel, l’utilisation d’une carte débit ou d’une carte de crédit peut faire l’objet d’une inscription au FICP en cas d’insolvabilité de son titulaire.

Bref, que votre choix porte sur une carte de débit ou sur une carte de crédit, son utilisation est soumise à certaines conditions de revenu.

Comparez les cartes des banques en ligne :


Visa Classic
24€/an

120€ offerts ! Voir l'offre


Visa Classic / Premier
gratuites

80€ offerts ! Voir l'offre



Mastercard Gold
gratuite

160€ offerts ! Voir l'offre

4


Mastercard Classic / Gold / Elite
gratuites

80€ offerts ! Voir l'offre

5


Visa Classic / Premier
gratuites

200€ offerts ! Voir l'offre

6


Visa Electron / Classic / Premier
gratuites

80€ offerts ! Voir l'offre

7


Mastercard Internationale
24€/an

8 mois de
Deezer premium offerts !
Voir l'offre

8


Visa Classic 45€/an
Visa Premier 134€/an

200€ offerts ! Voir l'offre

9


Mastercard
gratuite

Voir l'offre

10


Visa Classic 44,5€/an
Visa Premier 134€/an

CB gratuite
1 an
Voir l'offre

Copyright images : e-konomiste.be, bfmtv.com

Carte de débit ou de crédit : le point sur leurs différences
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *