La banque mobile Nickel enregistre plus de 2,5 millions de clients fin mars

 

Un premier trimestre 2022 réussi. La néobanque Nickel vient de passer la barre de 2,5 millions de clients selon son rapport publié fin mars.

45 000 ouvertures de comptes par mois

La banque enregistre de beaux résultats ces dernières années. Depuis l’acquisition du millionième client en 2018, la fintech ne cesse d’afficher une croissance inouïe avec 1,5 millions d’ouverture de compte bancaire supplémentaires en seulement 4 ans. Selon les estimations de la fintech, 45 000 comptes Nickel sont ouverts chaque mois.

Dans son viseur : les plus précaires. L’offre bancaire Nickel est accessible à tous, même aux interdits bancaires. Une offre à contre-courant des banques en ligne où les fichés à la Banque de France ne sont pas acceptés comme client.

Selon la banque, près d’un tiers de ses clients «ont une situation compliquée avec leur banque». Cette accessibilité est grandement appréciée, car ce profil de client disposent de tous les services bancaires essentiels pour payer et être payé.

En revanche, les deux autres tiers des clients ne sont pas systématiquement dans une situation précaire. Le plus souvent ce qui les amène à ouvrir un compte Nickel ? Les tarifs et la possibilité d’avoir une seconde carte bancaire pour voyager ou fractionner leur budget.

Pour une banque mobile, dépasser 2,5 millions clients est plus qu’un exploit. Ce cap est rarement franchi par les banques en ligne, Boursorama Banque est la seule à enregistrer de si bons chiffres actuellement, grâce à une offre bancaire moins chère et son offre de bienvenue de 100€.

De nouvelles stratégies pour s’accroître

Un déploiement à l’international prévu depuis 2019

Déjà présent en Espagne, Belgique ou encore au Portugal depuis cette année, la fintech a l’ambition de s’implanter davantage en Europe, avant le lancement de son offre dans 4 nouveaux pays dont l’Allemagne.

Son président Thomas Courtois a l’objectif d’accroître les souscriptions en Belgique et au Portugal avec l’ouverture de 750 000 comptes (300 000 en Belgique et 450 000 au Portugal) d’ici 4 ans.

Il y a fort à parier que Nickel souhaite imiter le modèle de sa concurrente allemande, N26,  présente dans une dizaine de pays en Europe.

Appui de son réseau de buralistes

Quand sa maison mère, BNP Paribas, mise sur une clientèle plutôt citadine avec des agences présentes en centre-ville, Nickel au contraire souhaite amener une solutions bancaires dans les territoires les plus reculés grâce son réseau de buralistes partenaires.

Les bureaux de tabac sont autant présents dans les grandes villes que les villages, alors Nickel souhaitent utiliser ses points de ventes physiques pour atteindre un profil de client  rural. Les consommateurs pourront bénéficier d’un point de vente de proximité où alimenter leur compte par chèque ou espèces.

Avec 6500 buralistes partenaires en 2022, les dirigeants Nickel vise 10 000 bureaux de tabac au total d’ici 5 ans.

Aujourd’hui, Nickel occupe la deuxième place dans le réseau de distribution de comptes courants de l’hexagone. Avec ses nouvelles conquêtes, la Fintech souhaite occuper la première place dans le classement avec 4 millions de comptes à l’horizon 2024 et un réseau solide de bureaux de tabac.

Une simplicité appréciée

« 1 Compte + 1 Carte + 1 RIB en 5 minutes ». Nickel c’est la promesse de la simplicité grâce à une offre bancaire lisible.

Au départ, la banque mobile se limitait à une offre bancaire à 20€ par an, mais aujourd’hui les nouveaux clients ont le choix entre 3 cartes bancaires dont une carte bancaire premium en métal.

Racheté en 2017 par BNP Paribas, le compte sans banque su renouveler son offre ces dernières années avec la possibilité de déposer des chèques : une première pour une néobanque destinée aux particuliers. En effet, la fintech arrive à se démarquer de ses concurrentes directes que sont Revolut ou encore N26.

Forte de son réseau de buraliste en France, la néobanque arrive à proposer une expérience client entre le digital et le physique. En effet, les clients peuvent souscrire, alimenter leur compte en espèces et encaisser des chèques dans l’un des 6500 buralistes partenaires en France et dans les DOM-TOM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.