Baisse du montant des dividendes par la Française des Jeux

Baisse des dividendes de la francaises de sjeux
A l’occasion de sa première assemblée générale depuis sa privatisation en novembre dernier, la Française des Jeux a annoncé à ses actionnaires que les dividendes par action seront de 0,45 euro soit une baisse de 30%.

La Française des Jeux est-elle impactée par la crise sanitaire ?

La crise sanitaire actuelle entraînée par la pandémie mondiale de Covid-19 a bouleversé l’activité économique de la France avec la mise en place d’un confinement durant 55 jours débuté à la mi-mars. Ce contexte inédit en France a eu des conséquences sur l’activité de nombreux secteurs dont la Française des Jeux qui a observé une perte de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’ensemble de la période de confinement.

L'impacte du coronavirus sur la Francaise des jeux
© huffingtonpost.com

Cette chute du chiffre d’affaires s’explique par une baisse des achats de jeux de grattage, de participation aux loteries dû aux limitations des points physiques de vente et d’absence de paris sportifs due à la pause dans les championnats de football professionnel en Europe et dans le monde.

La FDJ observe que les jeux et la loterie sur internet n’ont pas permis de limiter cette perte. Néanmoins, l’activité risque de reprendre rapidement grâce à l’ouverture de l’ensemble des points de ventes en France depuis le 11 mai, date du déconfinement  et la reprise de certaines ligues de football en Europe comme au Royaume-Uni, en Espagne ou en Italie, ce qui permettra aux adeptes du foot de parier sur les matchs.

En parallèle, la Française des Jeux a mis en place un plan de 80 millions d’euros pour l’année actuelle, mais elle n’a pas demandé l’aide de l’État et n’a pas instauré le chômage partiel pour ses employés grâce à une trésorerie favorable et solide.

Une première assemblée générale pour les actionnaires

La crise sanitaire a eu des conséquences sur l’organisation de la Française des jeux depuis sa privatisation à l’automne 2019 et son entrée en bourse a permis aux particuliers comme aux investisseurs de devenir actionnaire. En France, ils sont un demi-million a avoir acheté des actions de la Française des jeux depuis son arrivée en bourse.

Ce renouveau pour la FDJ passe également par la mise en place d’un nouveau conseil d’administration présenté lors de la première assemblée générale. Malheureusement pour ses nouveaux actionnaires particuliers comme institutions, la première assemblée générale s’est tenue à huis-clos afin de garantir les distances minimales de sécurité et les gestes barrières afin de limiter la propagation du virus.

L’assemblée générale a également été rythmée par l’annonce d’une baisse du montant des dividendes de l’année 2019. En effet, la FDJ a décidé dès le mois d’avril de baisser de 30% ce montant qui passe alors de 0,64 euros à 0,45 par action. Le taux de rendement pour les actionnaires s’élève alors à 1,47%. Malgré une bonne année 2019, la Française des Jeux préfère jouer le jeu de la prudence afin de pouvoir faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire. En effet, l’avenir économique en France est encore incertain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *