Meilleur PEA : où ouvrir un PEA ?

Besoin de trouver le meilleur PEA pour votre profil ? Vous êtes au bon endroit ! 😉

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA) est un moyen idéal pour investir dans des actions d’entreprises françaises et européennes. Sa fiscalité est toujours aussi attractive, et la Loi Pacte de mai 2019 a introduit des ajustements bienvenus tels que le plafonnement des frais de courtage, de transfert ou encore de clôture.

Banques, courtiers, assureurs… de nombreux acteurs du marché proposent leur PEA. Mais pour un même produit financier, nous avons été surpris de constater de grandes différences d’un acteur à l’autre : catalogue d’actions, outils de trading, tarifs, services de gestion pilotée. Nous avons donc réalisé un comparatif PEA afin de sélectionner le meilleur PEA pour chaque profil d’investisseur.

Quels sont les meilleurs PEA du marché ? Courtier ou banque en ligne ? Comment fonctionne un PEA ? Comment sont imposés les dividendes et plus-values ? Combien vous rapporte annuellement un PEA en gestion libre / pilotée ? Quelles différences entre le PEA et le PEA-PME ?
Et on commence en allant à l’essentiel de notre comparatif meilleur PEA !

Comparatif PEA

Courtier

Min. Dépot

Avantage / Offre

En savoir plus


Bourse Direct

1€

✔️ Le moins cher du marché


Fortuneo

- 1000 € en gestion libre
- 3000 € en gestion pilotée

✔️ 100 ordres offerts !


Yomoni

1000 € en gestion pilotée

-


BforBank

1000 € en gestion libre

✔️ 2000€ de frais de transfert remboursés !


Boursorama Banque

300 € en gestion libre

-

Quels sont les meilleurs PEA en 2021 ?

Le meilleur PEA est le PEA Bourse Direct. Il ressort n°1 de notre comparatif PEA grâce à ses tarifs compétitifs, son catalogue très large de titres, les excellentes performances de sa gestion pilotée et surtout à un service client en agence et en ligne irréprochable depuis de nombreuses années.

Comme notre tableau l’indique, notre top 5 des meilleurs PEA est constitué par :

  1. Le PEA Bourse Direct
  2. Le PEA Fortuneo
  3. Le PEA Yomoni
  4. Le PEA BforBank
  5. Le PEA Boursorama

Nous avons examiné ces produits sous tous les angles, et nous vous présentons en détail les trois premiers de notre classement dans les lignes qui suivent.

1. BOURSE DIRECT 🏆


PEA Bourse Direct :
présentation

Type d’acteurCourtier spécialisé
Dépôt initial requis1€
Formules- PEA
- PEA-PME
- PEA Jeune
Supports d’investissement- Actions ; Obligations
- Trackers (ETF)
- OPCVM
Marchés UE- Paris ; Amsterdam; Bruxelles ; Francfort ;
Lisbonne ; Londres ; Madrid ; Suisse Virt-X /SWX
Outils de gestion- Webtrader (web)
- ProRealTime (bureau)
- Wincharts (bureau)
Service client- Téléphone
- Courriel ; Messagerie instantanée
- En agence (Paris, Lyon, Lille et Toulouse)
Droit de garde0 €
Frais d’inactivité0 €
Frais de courtage
Euronext
Euronext : Paris, Bruxelles,
Lisbonne et Amsterdam

< 500€ : ✓ 0,99€

< 1K€ : ✓ 1,90€

< 2K€: ✓ 2,90€

< 4,4K€ : ✓ 3,80%

> 4,4K€ : ✓ 0,09%

+ Droits de garde : 0 €
+ Commission de change : + 0,08 %
Frais de courtage
(Autres places en EU)
- Londres & Francfort :
✓ 0,15% avec 15 € minimum

- Espagne, Suisse & Portugal :
✓ 0,2% avec 18 € minimum

- Autres :
✓ 0,48% avec 41,9 € minimum.

+ Droits de garde : 0,036% et
commission de change variable
+ Commission de change : + 0,08 %

Bourse Direct propose le meilleur PEA sur le plan tarifaire. Le courtier tricolore a fait évoluer son service client pour le mettre au niveau des banques en ligne comme Fortuneo et Boursorama, d’autant qu’il possède un avantage considérable : ses conseillers sont disponibles sur rendez-vous en agence.
Petits bémols : les frais élevés sur les services annexes, et le fait que le PEA ne dispose pas d’un compte espèces individuel, un compte commun (Crédit Agricole) étant utilisé par le courtier pour recueillir les fonds des clients.

PEA Bourse Direct :
avantages et inconvénients

AvantagesInconvénients
- Excellents tarifs de courtage

- Service client au top

- Services de coaching-investissement

- Gestion Libre & Gestion pilotée

- Cellule Experts (idées d’investissement)
- Compte espèces commun

- Tarifs élevés sur services secondaires

2. FORTUNEO


PEA Fortuneo :
présentation

Type d’acteurBanque en ligne
Dépôt min- 1000 € en gestion libre
- 30 000 € en gestion pilotée
Formules- PEA
- PEA-PME
- PEA Jeune
Supports d’investissementActions ; Obligations ; Trackers (ETF) ; OPCVM
Marchés UEParis ; Amsterdam ; Bruxelles
Outils de gestionLiveTrader (web)
Service client- Téléphone
- Courriel
- Messagerie instantanée
Droit de garde0 €
Frais d’inactivité0 € (selon le profil tarifaire)
Frais de courtage Euronext Euronext : Paris, Bruxelles, Lisbonne et Amsterdam

Profil Optimum :
✓ 1,95 €/opération jusqu’à 500€
✓ 3,90 €/opération entre 500 et 2000€ puis 0,20%

Profil Trader Actif
✓ 9,50 €/opération jusqu’à 10 000 € puis 0,12 %


Profil Trader 100 Ordres : 6,50 €/opération jusqu’à 100.000€ puis 0,10 %

Par son coût à l’ordre et par son ticket d’entrée à 100 €, le PEA de Fortuneo en gestion libre vise tous les profils sans exception, des débutants aux plus expérimentés. Si vous souhaitez centraliser votre épargne, assurance-vie et compte courant au sein d’une même entité, l’offre globale de Fortuneo est très attractive.

En gestion déléguée, en revanche, les profils visés sont clairement les épargnants aisés, avec un ticket d’entrée à 30 000 €, contre 1000 € chez un courtier indépendant comme Yomoni… Si vous privilégiez la gestion déléguée, votre rendement annuel sur le PEA Fortuneo sera en moyenne de + 4% (+12% sur 3 ans), alors que sur les fonds en Euro de Fortuneo Vie, ils ne dépasseront pas les +3%.

PEA Bourse Fortuneo :
avantages et inconvénients

AvantagesInconvénients
- Tarifs compétitifs

- Le meilleur service client

- Gestion « conseillée »

- Gestion Libre & Gestion pilotée

- Idées d’investissement (theScreener)
- Catalogue d’actions réduit

- Ticket d’entrée élevé en gestion pilotée

- Pas d’offre de bienvenue

3. YOMONI


PEA Yomoni :
présentation

Type d’acteurRobo-advisor
Dépôt initial requis1000 € (gestion pilotée)
FormulesPEA piloté
Supports d’investissementTrackers (ETF)
Outils de gestion Espace client (web)
Service client- Téléphone
- Courriel
- Messagerie instantanée
Droit de garde0 €
Frais d’inactivité0 €
Frais de gestion1,65% annuel

Le PEA Yomoni est le meilleur PEA en gestion pilotée. D’ailleurs c’est l’unique formule disponible. Contrairement aux autres courtiers et banques en ligne, Yomoni est en effet un robo-advisor. Il s’appuie sur une gestion automatisée, de sorte que vos capitaux sont investis uniquement dans des trackers (ETF), qui surperforment très souvent les fonds actifs et affichent des frais minimes. Pas étonnant que les performances soient élevées !

PEA Bourse Yomoni :
avantages et inconvénients

AvantagesInconvénients
- Performances attractives

- Frais de gestion à 1,65% annuels

- Acteur de nouvelle génération
- Uniquement en gestion pilotée

Le guide complet pour choisir votre PEA

Le plan d’épargne en actions (PEA) est donc le produit idéal si vous voulez investir dans les actions françaises ou européennes, pour des raisons fiscales et sur un horizon à moyen-long terme, le délai de 5 ans permettant de ne pas être soumis à l’impôt sur le revenu.

Dans les lignes qui suivent, retrouvez tous les aspects à maîtriser pour réussir vos premiers pas : comment choisir le meilleur courtier PEA, comment passer un ordre, comprendre la fiscalité, comprendre les différences entre PEA, PEA-PME et CTO…
Vous saurez tout ce qu’il faut savoir ! 😉

Comment fonctionne le PEA ?

Le PEA fonctionne sur la base de deux comptes associés :

  1. Un compte en numéraires : c’est un compte ouvert auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurances, et sur lequel le capital initial est versé ; ce compte est mouvementé lorsque vous achetez/cédez des valeurs,
  2. Un compte portif : c’est un portefeuille dans lequel sont logés vos titres ; ce portefeuille est vide tant que vous n’investissez pas ; au fur et à mesure de vos investissements, il se verra augmenté de lignes de titres, et l’on dira que votre portefeuille sera composé de x lignes d’actions Total, de x lignes de x parts d’un OPC Amundi, etc.

Voici quelques informations essentielles à retenir sur le fonctionnement d’un PEA :

  • Un produit plutôt destiné aux investisseurs 💸 : théoriquement ouvert à tous, il faut noter que le PEA plaît surtout aux investisseurs souhaitant gérer activement leur portefeuille d’actions (la gestion « libre ») ou confier les clés de leur portefeuille à une équipe de professionnels (la gestion « déléguée »).
    Très souvent, le PEA est une solution d’épargne financière en bon père de famille que les Français privilégient en complément de l’Assurance-vie, car il offre souvent une rentabilité supérieure lors des années prolifiques pour les marchés d’actions.
  • Un compte composé de deux poches : un autre avantage du PEA est qu’il peut être ouvert auprès d’une banque comme Boursorama ou d’un assureur comme Generali. Un PEA bancaire est toutefois la forme la plus courante.
    Il comporte deux poches, l’une étant destinée à recueillir les gains réalisés tels que dividendes, plus-values… et l’autre destinée à loger les titres à proprement parler.
  • PEA et PEA-PME/ETI principes identiques mais supports différents : d’une part vous avez un PEA classique qui permet d’investir dans des actions d’entreprises européennes cotées, des fonds actions et quelques ETF. D’autre part vous avez la possibilité d’ouvrir simultanément ou tout simplement un PEA-PME/ETI qui, comme son nom l’indique, permet d’investir dans des titres de PME. Et plus précisément des entreprises respectant des critères tels qu’un nombre maximal de personnes, un plafond de chiffre d’affaires…Grâce au PEA-PME, vous êtes en mesure d’acheter des actions de ces entreprises, et même des obligations convertibles !
    Parmi les PME éligibles se trouvent également des entreprises cotées au compartiment Euronext Growth et des entreprises présentes sur des plateformes de crowdfunding.
  • Un avantage fiscal considérable ✔️ : le principal attrait du PEA réside dans sa fiscalité des plus avantageuses. Lorsque vous vendez vos actions et réalisez des gains, aucun impôt n’est dû. Pas besoin donc de déclarer les dividendes que vous avez reçu au cours de l’année.
    Cette franchise d’impôt est indiquée dans l’article 157 du Code Général des Impôts, et fait la force du PEA. Toutefois, vous ne bénéficiez de cet avantage que si vous respectez certaines conditions, dont la principale : ne pas prélever vos gains avant la 5ème année.
  • Un compte limité sur les versements mais pas sur l’encours : la principale contrainte du PEA réside dans la limite imposée sur les versements. En clair, vous ne pourrez pas verser plus de 150 000 € sur votre PEA, 75 000 € sur votre PEA-PME et 20 000 € sur le PEA Jeune de votre adolescent !
    Comme le nombre de PEA et de PEA-PME est limité à 1 par personne, le plafond individuel est donc de 225 000 €. Cela est évidemment problématique si vous souhaitez investir plus sur des actions.
  • Une structure de frais assez simple ⚠️ : autre intérêt du PEA, ses frais assez simples à comprendre et très compétitifs chez les meilleurs courtiers généralistes comme Bourse Direct.
    D’une part, vous avez des frais qui s’appliquent sur vos transactions : commissions d’achat/vente d’actions, droits de souscription des fonds FCP ou SICAV, frais de gestion des fonds, droits de garde. D’autre part, vous avez des lignes tarifaires secondaires incluant par exemple des frais de tenue de compte, des commissions sur les retraits, des frais de gestion déléguée…

Comparatif détaillé des meilleurs PEA

Pour vous donner une vue d’ensemble plus détaillée sur les meilleurs PEA du marché, voici un comparatif détaillé des PEA cités dans notre classement plus haut :

Comparatif PEA :
top 5 des meilleurs PEA du marché


Bourse Direct


Fortuneo


Yomoni



BforBank


Boursorama Banque

> Enveloppes

PEA

PEA-PME/ETI

PEA JEUNE

> Gestion du PEA

Gestion Libre

Oui

Oui

Non

Oui

Oui

Gestion Pilotée/Déléguée

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

> Supports

Marchés accessibles

9 places
en UE

8 places
en UE

n/c

15 places
en UE

9 places
en EU

Instruments

Actions
OPCVM

Actions
OPCVM

ETF

Actions
OPCVM

Actions
OPCVM

> Conditions

Dépôt initial
(Gestion libre)

1 €

100 €

n/a

1000 €

300 €

Dépôt initial
(Gestion déléguée/pilotée)

-

30 000 €

1000 €

-

-

> Frais

Droits de garde

Gratuits

Gratuits

Gratuits

Gratuits

Gratuits

Frais de courtage (Euronext) *

1,90 €

3,90 €

1,65 € annuels

5 €

4,80 €

Frais de courtage (Autres places en UE) *

15 €

32 €

1,65 € annuels

18 €

32,90 €

* Ordre de 1000 € sur actions

Quels sont les avantages d’un PEA ?

Les principaux avantages du PEA sont :

  1. La fiscalité nulle (hors prélèvements sociaux) après la 5ème année
  2. La fiscalité nulle sur les cessions internes de titres
  3. La sortie en capital ou en rente après 8 ans
  4. Le ticket d’entrée faible (0 € chez de nombreux courtiers)

Meilleur PEA : Les avantages

En effet, le PEA capitalise sur ces 3 avantages qu’il possède par rapport aux autres solutions d’épargne financière :

  • Pas d’impôt sur le revenu à partir de la 5ème année ✔️ : son atout maître réside dans l’exonération totale d’impôt sur le revenu sur les gains (plus-values et dividendes) à condition de ne pas les retirer avant la 5ème année.
    Toutefois, les prélèvements sociaux restent dus. En effet, les gains sur les opérations dans un PEA sont soumis aux prélèvements sociaux mais seulement à la “la sortie” du plan
  • Il est possible de sortir en rente après la 8ème année ✔️ : autre gros avantage, les montants touchés à la sortie du PEA peuvent se faire en capital ou en rente viagère selon les conditions de votre courtier.
    Ce n’est pas le cas de tous, il est donc important de bien vous renseigner sur les conditions d’une telle opération au moment de la souscription
  • De nombreux courtiers permettent d’ouvrir un PEA avec un capital réduit ✔️ : par exemple, Bourse Direct vous permet d’ouvrir un PEA avec seulement 1 € ! Bien entendu, un PEA est composé d’un compte alimenté en espèces qui vous permet de financer le fonctionnement de votre compte en titres. Il est donc nécessaire de l’alimenter avec des fonds pour acheter des actions !

Comment passer un ordre pour acheter des actions avec son PEA ?

Pour passer un ordre d’achat d’actions avec son PEA, il faut :

  1. Se connecter à son Espace client ou son logiciel de trading
  2. Sélectionner une action
  3. Renseigner la quantité de titres à acheter
  4. Choisir le type d’ordre
  5. Valider et attendre l’exécution de l’ordre

Meilleur PEA : Acheter des actions

Il y a 4 éléments à bien comprendre avant de passer un ordre dans votre PEA :

  • Restez attentif à la dénomination des titres à acheter : il faut rester vigilant par rapport au nom de la valeur recherchée, car par exemple une recherche de valeurs sur « Total » donne systématiquement de très nombreux résultats ! Pour être sûr, il faut plutôt privilégier l’utilisation du code ISIN de l’action (FR0000120271).
  • Assurez-vous d’avoir les liquidités suffisantes 💸 : un autre aspect à vérifier est la présence de fonds suffisants sur votre compte espèces pour la quantité de titres à acheter. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises et voir une opportunité ratée pour cause de provisions insuffisantes.
  • Anticipez tous les frais de transaction : outre le capital nécessaire pour couvrir la valeur des titres, vous devez également prendre en compte les frais encourus. Par exemple, si votre ordre est de 400 € sur des actions françaises cotées, prévoyez chez Fortuneo un budget de 1,95 € pour les commissions de courtage.
  • Choisissez le bon type d’ordre de Bourse 😉 : il est aussi important de bien maîtriser les différents ordres de Bourse (à cours limité, à la meilleure limite, au marché…) tout en respectant un bon money management.

Sur quels critères choisir son courtier PEA ?

Les critères pour choisir son courtier PEA sont :

  1. Les tarifs
  2. Le service client
  3. Les outils de gestion
  4. La réputation et le sérieux
  5. La variété des supports financiers

Meilleur PEA : choisir son courtier

Sur la base de ces critères, vous ferez plus facilement le tri parmi les offres du marché et trouverez le courtier dont l’offre est la mieux adaptée à votre profil d’investisseur :

  • Les tarifs sont importants mais ne font pas tout : un critère fondamental, les tarifs ? Oui, car des frais trop importants rogneront à coup sûr tous vos gains. Toutefois, il faut relativiser et examiner la structure de frais dans sa totalité.
    Car un courtier peut proposer des frais de transaction peu élevés, mais appliquer des frais « secondaires » exorbitants !
  • L’accompagnement est primordial pour faire face aux soucis techniques 🤝 : inutile d’avoir un courtier agressif sur les frais si le service client est aux abonnés absents, vous risquez de perdre rapidement vos capitaux investis !
    Examinez donc les canaux de communication. Par exemple, Bourse Direct, qui propose le meilleur PEA de notre comparatif PEA, propose un service client en agence à Lille-Paris-Lyon, ce que ne proposent pas les banques en ligne comme Boursorama et Fortuneo…
  • La présence d’une gestion pilotée est un critère essentiel pour les investisseurs occupés : si vous êtes un investisseur occupé (vous avez un métier qui vous occupe beaucoup), les chances sont grandes que vous ayez besoin de déléguer la gestion de votre portefeuille à votre courtier.
    Dans ce cas, les performances affichées par la gestion pilotée sont un critère prépondérant, même si les performances passées ne garantissent en rien les performances futures. Elles sont toutefois un indicateur assez précis de la qualité et du sérieux du courtier !

Quelle est la meilleure banque pour ouvrir un PEA ?

La meilleure banque pour ouvrir un PEA est Fortuneo ✅. Elle propose des tarifs compétitifs, un catalogue de titres plutôt large associés à un service client des plus qualitatifs. De plus, elle est la seule banque à proposer son PEA en gestion pilotée, même si les performances sont moins bonnes que celles de courtiers spécialisés.

Par rapport aux solutions concurrentes, les avantages distinctifs du PEA Fortuneo sont les suivants :

  • Fortuneo est la seule à proposer une Gestion déléguée ✔️ : elle propose également une Gestion Libre “conseillée, c’est-à-dire que des conseillers sont disponibles pour valider (ou invalider) un investissement au téléphone ou via la plateforme.
    Bien que pratiquant des frais un peu plus élevés, la présence de ce service constitue selon nous un avantage considérable
  • Un service client réactif et compétent ✔️ : le service client est présent en ligne, il est associé à celui de la banque, ce qui facilite les choses car on est mis en contact avec un conseiller expert localisé sur le campus du Crédit Mutuel Arkéa (maison-mère de Fortuneo Banque). Les délais d’attente sont réduits, le contact très professionnel et les conseillers sont efficaces.
  • Des tarifs compétitifs à l’échelle des banques en ligne ✔️ : outre le confort évident d’avoir son compte courant et son PEA logés à la même enseigne, vous bénéficiez de tarifs compétitifs chez Fortuneo, même s’ils ne sont pas au niveau de ceux des courtiers spécialisés (Bourse Direct)

Combien rapporte un PEA ?

Un PEA vous rapporte un rendement très variable en gestion libre, et jusqu’à 21% annuels en gestion pilotée (performance nette 2019 sur le PEA Yomoni). Globalement, les rendements d’un PEA tendent à être supérieurs en période d’essor des marchés d’actions, et modestes voire négatifs dans les années où les marchés sont en berne, comme a pu l’être l’année 2020 avec la crise du Covid-19.

Pour être plus précis, la performance annuelle de votre PEA est composée de 3 éléments :

  • Les dividendes accumulés : ils représentent votre rémunération en tant qu’actionnaire d’une entreprise, et sont versés généralement à l’issue de l’assemblée générale annuelle des actionnaires, à laquelle vous pouvez assister en visioconférence pour les entreprises cotées
  • Les plus-values nettes des frais de transaction 💸 : ce sont les gains que vous réalisez lorsque vous revendez un titre à un prix 10% (par exemple) plus cher que le prix auquel vous l’avez initialement acheté.
  • Les plus-values latentes : il s’agit ici d’une appréciation de la valeur de vos actions en portefeuille par rapport à leur prix d’achat initial

Quels sont les tarifs d’un PEA ?

Les tarifs d’un PEA sont répartis en 5 catégories : les frais de transaction, les droits de garde, les droits d’entrée, les frais de tenue de compte et les frais d’ouverture/transfert.

Pour protéger les investisseurs de certaines dérives, ces différents frais sont désormais plafonnés depuis le 1er juillet 2020. Pour autant, il est important que vous sachiez bien lire la grille tarifaire d’un courtier pour être assuré de trouver le meilleur PEA :

  • Les frais de transaction (max 0,50% par ligne) ✔️ : également appelés frais de courtage, payés à chaque ordre d’achat/vente
  • Les droits de garde (max 0,40%) ✔️ : frais annuels prélevés annuellement sur la valeur des titres en portefeuille
  • Les droits d’entrée ✔️ : de nombreux fonds OPC très performants affichent un droit d’entrée dont le courtier doit s’acquitter s’il souhaite acquérir des parts pour votre compte PEA ; ainsi les placements collectifs tels que les FCP et les SICAV ont des frais d’entrée (et de sortie) qui sont indiqués dans leur DICI (Document d’Information-Clé de l’Investisseur)
  • Les frais de tenue de compte ✔️ : le courtier prélève des frais pour la tenue de votre compte PEA en numéraires, ces frais étant généralement très faibles pour les banques en ligne mais non négligeables pour les courtiers indépendants qui logent votre compte PEA chez une banque partenaire (par exemple, Crédit Agricole pour un PEA Bourse Direct)
  • Des frais d’ouverture et de transfert (max 150 €) ✔️ : les banques appliquent des frais de transfert par ligne de titres, qui sont généralement remboursés par le courtier d’arrivée (BforBank rembourse par exemple jusqu’à 2000 € pour un transfert de PEA)

Quelle est la fiscalité du PEA ?

La fiscalité du PEA suit un régime préférentiel de l’impôt sur le revenu, les gains étant imposés à 12,80% s’ils sont retirés avant la 5ème année, puis à 0% au-delà de la 5ème année. A cela il faut ajouter les prélèvements sociaux, à hauteur de 17,20%.

Fiscalité et conditions de sortie
en cas de retrait en 2019

Durée de détention

Type de retrait

IR (prélèvement à taux fixe)

Prélèvements sociaux

Total

Sort du PEA

✔️ - de 5 ans

Partiel ou total

12,8%

17,20%

30,00% maximum

Clôture

✔️ 5 ans et +

Partiel

Exonération d’impôt sur le revenu

17,20%

17,20% maximum

Pas de fermeture, nouveau versement possible

✔️ 5 ans et +

Total

Exonération d’impôt sur le revenu

17,20%

17,20% maximum

Clôture

✔️ 5 ans et +

Sortie en rente viagère

Exonération d’impôt sur le revenus

17,20%

Cas particulier

Service de la rente

Voici plus de précisions sur ce régime fiscal préférentiel :

  • Pas d’impôt tant qu’il n’y a pas de retrait : avec le PEA, vous gérez votre portefeuille en franchise d’impôt, tel que le prévoit l’article 157 du Code Général des Impôts. Tant que vous ne retirez pas vos gains du compte, il n’y a pas besoin de déclarer les revenus.
    Si vous retirez vos gains avant la 5ème année de détention, il faudra prévoir une taxation à hauteur de 12,8%. Au-delà de 5 ans, vos gains seront exonérés d’impôt sur le revenu !
  • Des gains soumis aux prélèvements sociaux dans tous les cas ⚠️ : attention à ne pas oublier que vos gains nets sont soumis aux prélèvements sociaux tels que la CSG, la CRDS… Comme indiqué dans le tableau, ils sont de 17,2% maximum. Ils se composent de la CSG pour 9,2%, de la CRDS pour 0,5%, et enfin du NPS pour 7,5%.

Que faut-il savoir sur la gestion des dividendes avec le PEA ?

Avec le PEA, les dividendes versés par les titres sont par défaut versés dans le compte en numéraires du PEA et peuvent être immédiatement réinvestis dans l’achat d’autres titres.

Voici plus d’informations pour vous permettre de comprendre ce mécanisme de gestion des dividendes :

  • Les dividendes sont versés dans la poche espèces : par défaut, les dividendes versés par une action sont disponibles sur le compte, sauf si la société vous verse des dividendes sous la forme de titres, qui sont alors ajoutés à votre compte-titres.
    Le même principe vaut pour les dividendes versés par les fonds OPC auxquels vous avez souscrit. De quoi vous permettre d’acheter de nouveaux titres !
  • Le versement de dividendes ne déclenche pas de fiscalité ✅ : les dividendes qui vous sont versés ne déclenchent pas d’imposition tant que vous n’effectuez aucun retrait de votre Plan. C’est donc plus tard, au moment où vous décidez de faire un retrait de fonds, que les dividendes rentrent dans le calcul des gains imposables
  • Les dividendes n’ont pas à être déclarés annuellement sauf exception 🔎 : un aspect important à souligner par rapport au point précédent est que les dividendes qui sont versés sur votre PEA n’ont pas à être reportés dans votre déclaration de revenus.
    Il y a toutefois une petite exception à cela, puisque pour les dividendes issus de titres non cotés (sur un PEA-PME donc), l’exonération est plafonnée à 10% de la valeur d’achat de ces titres. Vous devez donc déclarer et payer l’impôt sur la fraction au-delà de ce plafond.

Quelles différences avec le compte-titres ?

Les différences entre PEA et CTO résident essentiellement dans la fiscalité et les supports d’investissement. Le compte-titres n’est pas limité en capital versé mais ne bénéficie pas d’une fiscalité dérogatoire. Le PEA quant à lui est plafonné mais jouit d’un cadre fiscal très avantageux.

Voici un tableau récapitulatif des différences et des points communs entre les deux enveloppes :

PEA et CTO :
les différences et les points communs

🔎 PEA

🔎 Compte Titre

Conditions d’ouverture

✓ Personnes physiques majeures

✓ Personnes physiques
✓ Mineurs
✓ Personnes morales

Nombre

- 1 PEA par personne
- 2 PEA par foyer fiscal (pour chacun des conjoints)

Illimité

Plafond de versement

150 000 €

Aucun plafond

Disponibilité des sommes investies

Toujours disponibles mais retraits avant 5 ans entraînant clôture

Toujours disponibles sans conséquence

Possibilités liées au transfert

Transférer son PEA d’un courtier à un autre

Transférer son CTO ou certaines lignes d’un courtier à un autre

Impossibilités liées au transfert

- Transférer des titres d’un compte-titres vers un PEA
- Transférer le PEA d’un titulaire vers le PEA d’un autre titulaire


Transférer des titres d’un compte-titres vers un PEA

Valeurs éligibles

- Actions européennes
- Trackers (ETF)
- OPCVM

- Actions européennes ; Obligations
- Trackers (ETF) ; OPCVM
- Produits dérivés

Outre les différences décrites dans le tableau, d’autres différences importantes sont liées au fonctionnement du PEA et du CTO :

  • Le PEA est un véhicule à privilégier pour investir dans les actions françaises ou européennes : pour des raisons fiscales et sur un horizon à moyen-long terme, le délai de 5 ans permettant de ne pas être soumis à l’impôt sur le revenu.
    Le compte titres peut servir pour investir sur des actions américaines, par exemple dans les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et autres grandes valeurs de croissance américaines (Tesla, Netflix), sur des actions suisses (comme Nestlé, Novartis, Richemont) ou sur toute autre bourse autre que les marchés européens hors zone euro + pays de l’EEE.
    Il peut aussi être utile pour faire un coup, en cas de conviction forte sur une valeur, afin de pouvoir profiter de l’éventuelle plus-value dès son encaissement (en tenant compte bien sûr de la fiscalité applicable).
  • La fiscalité du PEA est plus avantageuse 💰 : les principaux inconvénients du compte titres ordinaire sont également de nature fiscale : chaque perception de dividende ou de plus-value est taxable dès l’année de leur encaissement.
    On ne peut donc pas réinvestir la totalité de ses gains, puisqu’une partie est rognée chaque année par la pression fiscale, contrairement au PEA.
  • Le compte-titres se révèle être un outil de transmission très avantageux ✅ : Un CTO peut être donné de votre vivant à vos enfants (en pleine propriété ou en nue-propriété) sans taxation jusqu’à 100 000 € ; un PEA ne peut pas être transmis car il s’agit d’un produit d’épargne personnel.
    Ainsi, au décès de l’épargnant, le CTO est transmis aux héritiers et les plus-values latentes ne sont soumises ni à l’IR ni aux prélèvements sociaux, tandis que le PEA est clôturé d’office et les prélèvements sociaux calculés

Quelles différences avec le PEA PME ?

Les différences entre PEA et PEA-PME se situent essentiellement au niveau des supports d’investissement. Le PEA est investi sur des titres cotés, tandis que le PEA-PME est investi dans des titres de PME cotées et non cotées (chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliard €, effectif inférieur à 5000 salariés).

Voici un tableau récapitulatif des différences et des points communs entre les deux enveloppes :

PEA et PEA-PME :
les différences et les points communs

🔎 PEA

🔎 PEA-PME

Conditions d’ouverture

✓ Personnes physiques majeures domiciliées fiscalement en France

✓ Personnes physiques
majeures domiciliées
fiscalement en France

Nombre

- 1 PEA par personne

- 2 PEA par foyer fiscal (pour chacun des conjoints).

- 1 PEA-PME par personne
- 2 PEA-PME par foyer fiscal
(pour chacun des conjoints)

Plafond de versement

150 000 €

75 000 €
(Si vous détenez un PEA, le cumul des versements faits sur PEA + PEA-PME sera plafonné à 225 000 €)

Possibilités liées au transfert

Transférer son PEA d’un courtier à un autre

Transférer son PEA-PME
d’un courtier à un autre

Impossibilités liées au transfert

- Transférer des titres d’un compte-titres vers un PEA

- Transférer le PEA d’un titulaire vers le PEA d’un autre titulaire


- Transférer des titres d’un compte-titres vers un PEA-PME

- Transférer le PEA-PME d’un titulaire vers le PEA-PME d’un autre titulaire.

Valeurs éligibles

- Actions européennes

- Trackers (ETF)

- OPCVM

Actions européennes ; Trackers (ETF) ; OPCVM ; Titres participatifs ; Obligations à taux fixe ; Mini-bons

Outre les différences décrites dans le tableau, d’autres différences importantes sont liées au fonctionnement du PEA et du PEA-PME :

  • Le PEA-PME n’a pas vocation à remplacer le PEA : les deux supports étant généralement associés. Le PEA est investi sur des titres cotés, mais le PEA-PME est investi dans des titres de PME françaises (chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliard €, effectif inférieur à 5000 salariés).
  • Vous pouvez détenir un PEA un PEA-PME :  Cela signifie que vous pouvez investir jusqu’à 225 000 €. Ce plafond est mutualisé entre votre PEA-PME et votre PEA, de façon à ce que l’ensemble des versements effectués sur ces deux supports respectent la limite de 225 000 €.
    Petit exemple : si vous détenez un PEA dont le capital versé est de 50 000 €, vous pourrez ouvrir un PEA-PME et l’alimenter à hauteur de 175 000 € (225 000 – 50 000).
  • Les possibilités de diversification sont différentes 📈 : tandis que le PEA est investi en titres cotés (actions, parts de FCP et SICAV investis à 75% au moins en titres éligibles), le PEA-PME est investi en titres de PME françaises (sans dépasser 25% des droits de vote d’une société)
  • Le PEA et le PEA-PME n’offrent donc jamais les mêmes performances : en y regardant de plus près, l’indice CAC Mid & Small (indice boursier français composé de capitalisations boursières de l’univers des PME) surperforme l’indice CAC40 régulièrement depuis 10 ans.

Comment transférer son PEA ?

Pour transférer son PEA, il faut :

  1. Ouvrir un compte chez votre nouveau courtier
  2. Remplir un dossier de souscription auprès du nouveau courtier
  3. Laisser le service de mobilité s’occuper des procédures de transfert

Attention à ne pas négliger les points suivants lors du transfert de votre PEA :

  • Des délais de plusieurs semaines à prévoir ⏱️ : lors de la période de transfert, vous ne pourrez donc pas réaliser de transactions sur votre PEA, ce qui peut se révéler problématique pour les valeurs les plus volatiles.
    Il est donc conseillé de solder ce type de positions avant le transfert, d’autant que les frais de transfert s’appliquent sur les lignes de titres détenues. Votre courtier peut également prendre en charge les frais de transfert demandés par votre ancien établissement.
  • Aucun impôt n’est exigible : notez qu’un transfert de PEA d’un courtier à un autre n’est ni une clôture, ni un retrait total de vos fonds. Cela implique que l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux ne sont pas à craindre au moment du transfert…
  • Des frais de transfert sont à prévoir ⚠️ : pour autant, attention à ne pas oublier ces frais, sachant que le PEA ne fait pas partie des produits financiers bénéficiant de la « mobilité bancaire » gratuite, comme peut l’être votre compte courant. Des frais sont généralement prélevés par votre courtier ou banque pour transférer vos titres.
    Par exemple, Fortuneo applique une commission fixe de 85 € plus des frais de transfert de 15 € pour chaque « ligne » d’actions cotées et 50 € pour une ligne de titres non cotés…
    Néanmoins, des offres promotionnelles régulières au cours de l’année font que ces frais de transfert sont pris en charge par votre nouveau courtier. N’hésitez donc pas à demander un remboursement partiel ou total !

Choisir son PEA : ce qu’il faut retenir

meilleur pea

Choisir son PEA est un processus qui ne revient pas seulement à choisir le courtier le plus compétitif sur le plan tarifaire. C’est toute l’offre du courtier qu’il faut analyser afin de confirmer qu’elle « colle » à votre profil d’investisseur : le courtier propose-t-il les actions de sociétés européennes qui vous intéressent ? Est-ce qu’il propose une gestion pilotée performante ? Son logiciel de trading est-il adapté à votre niveau de maîtrise ? Un service client en agence est-il disponible ?

Sur la base de nos analyses de dizaines de PEA proposés sur le marché, nous avons retenu une shortlist de 5 meilleurs PEA, parmi lesquels vous trouverez aisément le meilleur PEA pour votre profil :

  1. Le PEA Bourse Direct, meilleur PEA en gestion libre sur le plan tarifaire ✔️
  2. Le PEA Yomoni, meilleur PEA en gestion pilotée ✔️
  3. Le PEA Fortuneo, meilleur PEA chez les banques en ligne ✔️
  4. Le PEA BforBank, idéal pour des achats importants d’actions ✔️
  5. Le PEA Boursorama, idéal pour les moins expérimentés ✔️

Par exemple, si vous débutez en Bourse ou avez un niveau intermédiaire en techniques financières, et souhaitez être étroitement accompagné, voire déléguer l’entière gestion de votre capital, alors vous pouvez choisir le PEA Yomoni ou le PEA Fortuneo.

Si vous privilégiez le long terme, et souhaitez vous constituer un capital à long terme grâce à une gestion dynamique de votre portefeuille, alors vous auriez intérêt à opter pour le PEA Bourse Direct ou celui de BforBank et Boursorama.

Quel que soit le courtier retenu, vous bénéficierez des atouts du PEA, qui est l’outil idéal pour gérer un portefeuille de valeurs mobilières grâce à sa fiscalité privilégiée. La réforme apportée par la loi Pacte de 2019 a d’ailleurs renforcé les atouts de ce placement qui gagne en popularité chaque année auprès des Français :

  • La fiscalité du PEA ne s’applique que lors des retraits ✅ : tant que vous n’effectuez pas de retrait, vos dividendes et plus-values de cession ne donnent pas lieu à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux ; cela vous permet de réinvestir 100% de vos gains pour acheter de nouvelles lignes de titres !
  • En cas de retrait avant 5 ans, vous n’êtes désormais plus pénalisé : oui, par principe tout retrait avant la 5ème année du plan entraîne sa clôture ; cependant, la loi Pacte a assoupli cette règle en prévoyant des situations qui autorisent une exception (si le retrait est justifié par la reprise/création d’une entreprise, le licenciement, l’invalidité ou la mise en retraite anticipée du titulaire ou de son conjoint)
  • Des nouveaux montages vous permettent d’investir sur d’autres produits que les titres européens 📊 : des fonds indiciels (trackers) indexés sur des indices boursiers nord-américains sont éligibles au PEA, grâce à la mise en place d’un swap de performance
  • Le PEA-PME vous permet d’investir sur des titres non cotés : à condition de ne pas dépasser 25% des droits, vous pouvez par exemple investir dans l’entreprise dont vous êtes salarié (même dirigeant) ou l’entreprise d’un proche
  • Les frais sont désormais plafonnés au 1er juillet 2020 : au 2ème semestre 2020, certains frais du PEA seront plafonnés, comme par exemple les frais de dossier à l’ouverture qui ne pourront pas dépasser 10 €

Une suggestion ou l’envie de donner votre avis sur notre comparatif PEA ? Mettez-nous un petit commentaire, on se fera une joie de vous répondre ou de rebondir sur vos remarques !  🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *