Sommaire

La déclaration de revenus est une obligation pour tous les contribuables français et doit être effectuée chaque année à une date précisée par l’administration fiscale, et la date butoir est désormais dépassée.  Si vous avez oublié ou n’avez pas pu déclarer vos revenus, sachez que une majoration de 10% devrait vous être appliquée par Bercy, sauf si vous présentez une excuse sérieuse au fisc…

Quelles sont les démarches à effectuer en cas de retard ?

Si vous avez dépassé la date limite pour déclarer vos revenus 2022, il est important d’agir rapidement afin de limiter les conséquences.

Voici les principales étapes à suivre dès maintenant :

  1. Contactez immédiatement l’administration fiscale : prenez contact avec votre centre des finances publiques par téléphone, courrier ou  par mail. Vous pouvez même vous rendre sur place afin de signaler votre retard et solliciter un éventuel délai supplémentaire.
  2. Rassemblez les documents justificatifs : assurez-vous d’avoir tous les documents utiles pour réaliser votre déclaration de revenus, tels que les fiches de paie, les relevés bancaires ou encore les attestations fiscales…
  3. Effectuez votre déclaration en ligne ou sur papier : selon votre situation et vos préférences, complétez le formulaire de déclaration en ligne sur impots.gouv.fr. Nous vous recommandons de le faire en ligne histoire de gagner du temps
  4. Payez les éventuelles pénalités : si l’administration fiscale a appliqué une majoration en raison de votre retard, réglez celle-ci dans les plus brefs délais afin d’éviter de possibles poursuites. Cela montrera votre bonne foi et ce sera un atour supplémentaire à faire valoir pour négocier avec eux une remise
💡 Vous désirez vérifier gratuitement si vous pouvez baisser vos impots ? On vous conseille de faire un tour du coté de chez Climb, un outil de simulation gratuit et sans engagement qui pourra vous dire combien vous pourrez économiser ! 💸

Pourquoi un délai supplémentaire peut être accordé ?

L’administration fiscale peut accorder un délai supplémentaire exceptionnel aux contribuables qui présentent une excuse valable pour justifier leur retard de déclaration. Cette tolérance de l’administration fiscale vise principalement les situations exceptionnelles telles que : des problèmes personnels graves, des catastrophes naturelles ou encore des cas de force majeure.

Dans ces cas-là, le contribuable doit fournir à l’administration fiscale une explication détaillée et des preuves de son impossibilité à respecter les délais. Tout justificatif est évidemment bon à prendre : vous devez vraiment considérer que vous montez un véritable de dossier pour vous justifier, afin de maximiser vos chances d’obtenir gain de cause.

Les sanctions encourues en cas de retard non justifié

Si vous ne bénéficiez pas d’un délai supplémentaire accordé par l’administration fiscale, plusieurs sanctions sont prévues en cas de retard dans la déclaration de revenus.

Tout d’abord, une majoration de 10% est appliquée sur le montant de l’impôt dû. Cette pénalité peut être assortie d’intérêts de retard, calculés sur la base d’un taux légal.

Aussi, si vous avez effectivement déclaré vos revenus en retard, mais que vous avez omis certaines informations importantes ou fait des erreurs dans votre déclaration, le fisc peut également vous infliger une majoration complémentaire pouvant aller jusqu’à 40% ! Dans les cas les plus graves, notamment en cas de fraude fiscale avérée, d’autres sanctions pénales peuvent être prononcées telles que des amendes voire des peines de prison.

👉 Cet article vous intéresse ? N’hésitez pas à nous suivre sur notre page Facebook ou Twitter, ou encore à notre newsletter histoire de ne rater aucune news mais également aucun bons plans ! ❤️

Inscrivez-vous à la Newsletter de Detective-Banque.fr :
News, Bons Plans et des Surprises !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter.

Comment éviter ces sanctions ?

La meilleure façon de ne pas encourir de sanctions pour retard est évidemment de respecter les délais fixés par l’administration fiscale pour déclarer ses revenus.

Pour cela, il est essentiel de bien connaître les dates limites et de se tenir informé des éventuelles modifications. Cela dit, si vous constatez que vous ne pourrez pas respecter la date limite, il est recommandé de prendre contact le plus rapidement possible avec les services fiscaux afin de solliciter un délai supplémentaire.

De plus, il convient de rappeler que l’ensemble des contribuables français peuvent réaliser leur déclaration de revenus en ligne à travers le site impots.gouv.fr. En optant pour cette méthode, vous pouvez bénéficier d’une assistance en ligne et ainsi limiter les risques d’erreurs ou d’oublis…Toute technique est aussi bonne à utiliser : une alerte par sms, par mail, noter la date limite sur votre calendrier papier, dans votre agenda, voire même sur le frigo…

En conclusion, il est crucial de prendre au sérieux ses obligations fiscales et de respecter les délais imposés par l’administration fiscale. Toutefois, si vous êtes confronté à un retard dans la déclaration de vos revenus, n’hésitez pas à contacter les services fiscaux afin de trouver une solution adaptée à votre situation et éviter de lourdes sanctions. La rapidité d’action et votre capacité à monter un dossier justificatif crédible sont les clés pour favoriser un avis favorable de l’administration fiscale.

 

Clement-Auteur-Detective-Banque

Animé par une curiosité insatiable, Clément arpente le web à la recherche de nouveautés et de bons plans dans les thématiques qui le passionnent : Banque, Gaming mais aussi tout ce qui touche de près ou de loin au hi-tech !