Sommaire

 

1700€. Voici la somme dérobée à un couple de retraités suite à un appel téléphonique frauduleux. Malgré un compte bancaire siphonné par les arnaqueurs, leur banque refuse de leur rembourser les sommes volées.

Victime d’un appel téléphonique frauduleux

Ce couple de retraités des Alpes-du-Sud a reçu un appel provenant du numéro de leur banque. Leur interlocuteur se présente comme un responsable du service des fraudes du Crédit Agricole et leur demande de transférer l’intégralité du solde de leur compte bancaire pour éviter un piratage. L’arnaqueur connaît tout du couple de septuagénaire puisqu’il arrive même à citer le nom du conseiller pour les mettre en confiance.

Pour valider ce transfert vers un autre compte bancaire, Monique Lagoutte, 75 ans, indique au téléphone son code d’identification Securipass. Selon France 3, le deuxième compte bancaire avait comme nom de titulaire Nicole Lagoutte et le faux-inspecteur avaient connaissance de toutes les informations bancaires sur le compte « comme s’il avait leurs comptes devant ses yeux » indique leur fille Rebecca Lagoutte. Difficile donc se méfier.

Après cet appel, le couple Lagoutte contacte leur banque pour en savoir plus et là surprise : ils constatent que leur établissement bancaire n’est pas à l’origine de cet appel et que leur compte bancaire a tout simplement été vidé suite à une arnaque bien menée. Ensuite, Monique et son mari se rendent au commissariat en compagnie de leur fille pour déposer plainte pour fraude bancaire : « Elle nous a pris en main, car moi j’étais désespérée. Tous les jours, tous les matins je me réveille avec le sentiment de culpabilité » précise la retraitée à BFM.

Cependant, le Crédit Agricole refuse de rembourser le préjudice : le virement est considéré comme conforme, car approuvé par l’un des titulaires du compte courant.

Dans l’obligation de retrouver un travail

Après le refus de leur banque physique de rembourser les 1700€ dérobés, le couple de 75 ans va devoir retravailler vivre.

Aujourd’hui, le couple Lagoutte souhaite utiliser cette expérience malheureuse pour mettre la lumière sur ces arnaques de plus en plus élaborées. Leur histoire déjà relayée sur les antennes de BFM TV saura être entendue. Leur fille souhaite également mener un combat pour prouver les défaillances des banques en matière de sécurité, car l’arnaqueur détenait toutes les données bancaires de ses parents.

Nos conseils pour repérer les tentatives de fraudes bancaires

Les fraudes bancaires se multiplient ces dernières semaines : fraude par téléphone, campagnes de phishing (en cours au LCL), piratage des données de cartes bancaires… Les fraudeurs font preuve de plus en plus d’originalité pour arnaquer les consommateurs. Voici nos recommandations pour éviter une fraude bancaire.

Ne jamais cliquer sur une pièce jointe d’un e-mail suspect

Si vous recevez un e-mail de la part de votre banque, vérifiez l’adresse e-mail du destinataire, mais également si son contenu comporte des fautes d’orthographe, le logo de la banque ou la signature.

Ensuite, veillez à ne pas cliquer sur quoi que ce soit ni télécharger les pièces jointes, car ces mails frauduleux contiennent le plus souvent des virus capables de récupérer les données de votre ordinateur ou votre smartphone et donc possiblement vos données bancaires.

La meilleure chose à faire en cas de réception d’un e-mail suspect est de placer le message dans la corbeille, le supprimer définitivement et contacter immédiatement votre conseiller via votre application mobile ou directement par appel.

Ne jamais communiquer ses identifiants et mots de passe

Que ce soit par téléphone ou par e-mail, les conseillers des banques ne demandent jamais vos données personnelles que ce soit l’identifiant ou le mot de passe de votre espace client. De plus, si le soi-disant chargé de clientèle vous demande de valider une opération par identification, refusez systématiquement.

Si lors d’un appel, votre interlocuteur devient insistant, voire menaçant, raccrochez immédiatement et contacter votre banque dans pour signaler cet appel frauduleux.

Si vous constatez une fraude bancaire, veillez à contacter votre conseiller, déposer plainte puis envoyer une lettre en recommandé pour contester l’opération réalisée sans votre approbation.

Nomade digitale car Globetrotteuse dans l’âme, Marie est aussi une véritable passionnée de rédaction. Outre l’actualité des fintechs en général, elle a une appétence particulière pour l’univers des banques en ligne / néobanques dans lequel elle s’est s’est spécialisée, ainsi que sur les problématiques liées à l’environnement.