Comment investir quand on hérite à la retraite ?

Comment investir un heritage
Vous venez de recevoir un héritage, mais vous ne savez pas comment l’investir ? Voici un guide pour vous aider à placer les fonds dont vous venez d’héritez. SCPI, investissement locatif, achat d’un bien immobilier, placement sur un livret défiscalisé, assurance vie… voici les pistes à privilégier.

Attention aux frais de succession

Quand vous recevez un héritage, vous allez devoir payer des droits de succession sauf si vous pouvez bénéficiez d’une exonération (dans le cas où vous êtes le conjoint de la personne décédée par exemple). Ces frais de succession varient selon quatre facteurs : abattement personnel, actif net successoral taxable, actif net taxable et part taxable.

Si vous recevez un héritage d’un montant de 150 000 euros, mais que vous la personne qui vous a posé sur son testament a des dettes d’un montant de 50 000€ alors le notaire vous informera que l’actif net taxable est de 100 000€ pour tous les héritiers.

Les frais de succession
© Adobestock

Si vous héritez d’un membre de votre famille comme votre soeur et que celle-ci n’est ni marié et n’a pas eu d’enfants alors vous serez considéré comme le seul héritier de sa fortune, par conséquent l’actif net successoral taxable sera de 90 000 euros. Si vous êtes le frère ou la soeur de la personne décédée, alors vous pouvez obtenir un abattement personnel de 15 932 euros (100 000 € si vous êtes l’enfant ou le parent du défunt) et vous pourrez déduire cette somme de la part taxable par l’État, ce qui la ramène à 84 068 €.

Dans ce cas précis, vous devrez payer 37 830 € de frais de succession. Néanmoins, chaque situation est unique alors vous pouvez utiliser un simulateur en ligne conçu par l’État, en seulement quelques clics vous connaîtrez le montant précis des frais de succession que vous devez régler.
À savoir : vous devez également ajouter les frais de notaires aux frais de succession.

Acheter un bien immobilier ou envisagez des travaux

Si vous n’êtes pas encore propriétaire, recevoir cet héritage est une réelle opportunité pour le devenir. En effet, l’investissement immobilier est une valeur sûre. Dans le cas où vous possédez déjà un appartement ou une maison, vous pouvez également vous lancer dans des travaux de rénovation : refaire votre salle de bain, votre cuisine ou encore votre salon.

Vous pouvez également vous lancer dans des travaux de rénovation pour réduire votre consommation d’énergie : remplacer vos fenêtres pour une meilleure isolation, isoler vos combles, etc. Non seulement, vous allez pouvoir faire baisser votre facture de chauffage, mais également obtenir une aide financière de l’État avec un crédit d’impôt de 25% des fonds que vous avez déboursé pour effectuer ces travaux.

Opter pour l’assurance-vie

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des Français. Les fonds que vous allez placer restent accessible durant toute la durée du placement. Nous vous recommandons d’opter pour un support de fonds en euros, ainsi vous serez protégé d’une éventuelle chute du marché même si le taux de rendement affiche actuellement une baisse.

Pour éviter les frais liés à ce type de placements comme ceux d’entrée et de versement (qui peuvent aller jusqu’à 4% chez certains assureurs), nous vous conseillons de vous tourner vers une assurance-vie en ligne dont les frais seront bien moins élevés.

Acheter un bien immobilier pour le louer

Si votre héritage le permet, vous pouvez également investir dans un logement locatif. Cela vous permettra de percevoir un loyer chaque mois et même bénéficier d’une réduction de vos impôts grâce au dispositif Pinel qui prévoit de déduire ses impôts 12 à 21% du prix d’acquisition du bien immobilier neuf si vous le louez (même à un membre de votre famille).

Acheter un bien immobilier pour le louer
© Adobestock

Pour investir dans l’immobilier locatif, nous vous conseillons d’opter pour une ville que vous connaissez bien et choisir une zone bien desservie par les transports et où les commerces sont facilement accessibles. Pour que votre investissement soit intéressant, nous vous conseillons d’opter pour un bien immobilier dont le prix ne dépasse pas ceux du marché.

À savoir : les niches fiscales sont limitée à 10 000€ par foyer, et si vous bénéficiez d’un crédit d’impôts en lien à vos aides à domicile alors vous risquez de perdre vos avantages fiscaux.

Pensez au SCPI

Vous souhaiter investir votre héritage dans le logement locatif sans avoir à en assurer la gestion ? Pensez à acheter des parts dans une Société civile de placement immobilier. Vous serez ainsi propriétaire d’une partie d’un immeuble d’habitation, de bureau ou encore d’un commerce.

Ce placement peut s’avérer très rentable avec un taux de rendement autour de 4% en 2019 (le taux de 2020 est en cours d’évaluation) donc vous pourrez obtenir un bon complément de votre pension de retraite. Sachez que le rendement est fiscalisé sous la forme de revenus fonciers.
Les parts des SCPI sont vendus à partir de 200€, donc vous pouvez investir dans plusieurs SCPI. En effet, nous vous conseillons de varier vos placements.

Misez sur la sécurité d’un livret

Si vous souhaitez mettre en sécurité l’héritage que vous venez de recevoir, nous vous conseillons de vous tourner vers un livret d’épargne comme le livret A. Néanmoins, le taux d’intérêt enregistré en février 2020 est passé de 0,75% à 0,50% et le montant que vous pouvez déposer ne doit pas être supérieur à 22 500€.

Néanmoins, ce livret est totalement défiscalisé alors vous ne risquez pas un prélèvement d’impôt ni sociaux. En optant pour ce type de placement, vous pourrez mettre vos économies de côté pour vous ou vos enfants et petits-enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *