Fin du dispositif Pinel : 6 alternatives pour défiscaliser

Alors que le dispositif Pinel est prévu pour prendre fin en décembre 2024, de nombreux investisseurs se tournent vers d’autres solutions pour profiter des avantages fiscaux et continuer à investir dans l’immobilier locatif..Parmi les alternatives disponibles sur le marché, on retrouve : le Pinel +, la LMNP, le dispositif Loc’Avantages, la loi Denormandie, le régime Malraux ou encore le déficit foncier.

1. Le Pinel +

Le « Pinel Plus » (ou Pinel +) ou encore Super Pinel, est un nouveau dispositif permettant aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 21% du prix d’acquisition s’ils investissent dans un bien immobilier à louer en 2023. Ce nouvel outil vient en concurrence avec le dispositif Pinel actuel jusqu’en 2025, offrant ainsi une alternative intéressante pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’investissement locatif tout en défiscalisant;

Les conditions pour bénéficier du Pinel Plus

Pour profiter des avantages fiscaux offerts par le Pinel Plus, iil est nécessaire de respecter certaines conditions :

  1. le bien immobilier doit être neuf ou en état futur d’achèvement (VEFA)
  2. respecter les normes énergétiques en vigueur (RT 2012 ou label BBC)
  3. la zone géographique du logement doit également être éligible au dispositif, c’est-à-dire située dans une zone où la demande locative est soutenue.

2. La location meublée non professionnelle (LMNP)

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) permet à un particulier de louer un bien immobilier meublé, tout en bénéficiant d’un régime fiscal avantageux. Le propriétaire peut ainsi déduire de ses revenus locatifs les charges liées à l’exploitation du bien (amortissement du bien, intérêts d’emprunt, travaux, etc.) et ne sera imposé que sur la différence entre les recettes locatives et les dépenses. Ce dispositif est notamment pertinent pour les investisseurs souhaitant se constituer un patrimoine immobilier tout en générant des revenus complémentaires…

Les conditions pour bénéficier du statut LMNP

Pour bénéficier du statut LMNP, plusieurs 3 doivent être remplies :

  1. Le logement doit impérativement être meublé, c’est-à-dire comporter l’ensemble des meubles et équipements nécessaires à la vie quotidienne du locataire
  2. Les recettes annuelles générées par la location ne doivent pas dépasser 23 000 € max
  3. Les revenus locatifs ne doivent pas représenter plus de 50% du revenu global du propriétaire.

3. Le dispositif Loc’Avantages

Créé en 2020, le dispositif Loc’Avantages vise à offrir une alternative au Pinel pour les investisseurs souhaitant acheter un bien immobilier neuf à usage locatif. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du prix d’achat du bien, à condition de s’engager à louer le logement pendant une durée minimale de six ans. Contrairement au Pinel, Loc’Avantages ne concerne pas uniquement les zones tendues et est accessible à tous les contribuables français.

Les conditions pour bénéficier du Loc’Avantages

Pour prétendre aux avantages fiscaux du dispositif Loc’Avantages, 3 critères doivent être respectés :

  1. Acheter un logement neuf ou en l’état futur d’achèvement (VEFA)
  2. S’engager à louer le logement non meublé à titre de résidence principale pour une durée minimale de 6 ans
  3. Respecter les plafonds de loyer et de ressources des locataires prévus par la loi

4. La loi Denormandie

Entrée en vigueur il y a environ 4 ans, la loi Denormandie est un dispositif d’incitation fiscale destiné à encourager la rénovation et la mise en location de logements anciens dans les centres-villes dégradés ou en perte de dynamisme. Elle permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du montant des travaux réalisés, sous réserve de respecter certaines conditions.

Les critères pour profiter de la loi Denormandie

Pour être éligible à la loi Denormandie, le bien immobilier doit répondre à 3 exigences suivantes :

  1. Etre situé dans l’une des communes éligibles au dispositif (liste disponible sur le site du ministère de la Cohésion des territoires)
  2. Faire l’objet de travaux représentant au moins 25% du coût total de l’opération (achat + travaux)
  3. Etre loué nu, à titre de résidence principale, pendant une durée minimale de six ans

5. L’investissement Malraux

Le dispositif Malraux permet aux propriétaires réalisant des travaux de restauration sur des biens immobiliers classés ou inscrits au titre des monuments historiques de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cette réduction peut atteindre 30% du montant des travaux engagés, dans la limite de 400 000 € sur quatre années consécutives.

Les conditions pour profiter du régime Malraux

Pour bénéficier de la réduction d’impôt Malraux, il faut respecter ces 3 règles :

  1. Acheter un bien immobilier classé ou inscrit au titre des monuments historiques
  2. Engager des travaux de restauration respectant les prescriptions de l’architecte des Bâtiments de France
  3. Louer le logement nu à titre de résidence principale pendant une durée minimale de neuf ans

6. Le déficit foncier

Enfin, le déficit foncier est un mécanisme permettant aux propriétaires de déduire de leurs revenus imposables les charges liées à l’entretien et à la réparation de leurs biens immobiliers locatifs. Cette déduction peut permettre de diminuer significativement la fiscalité sur les revenus fonciers, et constitue une alternative intéressante pour les investisseurs souhaitant investir dans l’immobilier ancien sans bénéficier des dispositifs fiscaux spécifiques tels que le Pinel, la loi Denormandie ou le régime Malraux.

👉 Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à nous suivre sur notre page Facebook ou Twitter, ou encore à notre newsletter histoire de ne rater aucune news mais également aucun bons plans ! ❤️

Inscrivez-vous à la Newsletter de Detective-Banque.fr :
News, Bons Plans et des Surprises !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter.