Sommaire

Vous souhaitez investir en Bourse un petit budget ? Vous êtes au bon endroit pour connaître les stratégies à adopter 🙂 !

Les rendements des actions sur 5, 10, 20 ans vous attirent, mais vous craignez peut-être de perdre votre épargne ou de ne pas avoir assez d’argent pour investir. Rassurez-vous ! Il n’est pas nécessaire d’avoir 10 000 € pour démarrer un placement boursier. Les néo-courtiers (eToro, Trade Republic, XTB) en ont même fait une spécialité.

Dans ce dossier, nous allons vous expliquer comment vous y prendre et dans quoi investir avec un petit budget. Vous verrez qu’avec un peu de bon sens, de rigueur et de persévérance, vous pouvez faire fructifier votre épargne et réaliser vos projets financiers.

Commençons par les courtiers incontournables pour investir en Bourse une petite somme de départ : 👇

Investir en Bourse avec un petit budget :
les meilleurs courtiers

Courtiers

Dépôt minimum

Investissement minimum

Avantage-clé

En savoir plus

> Avec un Compte-titres (CTO)<


eToro

100 $

10€

✅ Sans commission


Voir l'offre


Votre capital est en risque. D'autres frais s'appliquent. Pour plus d'informations, visitez etoro.com/trading/fees


XTB

1€

10€

✅ Interface au top


Voir l'offre


Trade Republic

1€

10€

Investissements programmés


Voir l'offre

> Avec un PEA <


BoursoBank


100€

100€

✅ Banque et courtier

Voir l'offre


Bourse Direct

1€

100€

✅ Service client


Voir l'offre

> Avec une Assurance-Vie <


Yomoni

1000€

100€

✅ Spécialiste du 100% ETF


Voir l'offre


Nalo

1000€

100€

✅ Performances excellentes


Voir l'offre

Peut-on investir en Bourse avec un petit budget ?

Oui, on peut investir en Bourse avec un petit budget ! De nombreux courtiers se sont fait une spécialité de vous permettre d’investir avec une mise limitée sur les ETF, les trackers, les actions et même les cryptomonnaies. C’est le cas d’eToro et de Trade Republic, deux courtiers au positionnement novice-friendly, qui popularisent les actions et ETF fractionnés.

Grâce à leur interface ultra-intuitive, on accède aisément aux valeurs phares des marchés européens (Euronext, LSE) et nord-américains (NYSE, Nasdaq, Nymex). On peut investir en Bourse avec de petites sommes sans être “mangé” par les frais. Les deux courtiers que nous avons cités font partis d’une vague de courtiers en ligne qui proposent des frais de transaction très faibles, voire nuls. Il vous aident également à sélectionner les produits financiers qui ont des frais réduits, comme les trackers ou les ETF, qui ont généralement des frais courants inférieurs à 1% par an.

Ils vous rendent service en supprimant les frais cachés, comme les frais de gestion, les frais de change ou les frais de tenue de compte devenus trop importants chez les courtiers traditionnels.

Pour autant, petit budget en Bourse ne signifie pas absence de stratégie, encore moins absence de gestion de risque ! Il faut avoir une feuille de route claire, c’est-à-dire un plan d’investissement qui détermine les objectifs, le profil de risque, les supports d’investissement et la stratégie d’investissement à suivre. Par exemple, on pourrait se fixer un objectif de se constituer un capital de 10 000 € en 10 ans, en investissant 100 € par mois, pour un rendement espéré de 5% par an.

👉 Le tout avec un portefeuille 50% en ETF actions et 50% en ETF obligataires (ainsi la stratégie d’investissement serait passive, c’est-à-dire investir le même montant tous les mois sur les deux ETF choisis).

76% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce courtier. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Comment investir en Bourse avec un petit budget ?

Dans quoi investir en Bourse lorsqu’on dispose d’un capital limité à placer ? Et surtout comment ? Zoom sur quatre stratégies possibles, de la plus prudente à la plus risquée. Si vous cherchiez dans quoi investir en 2022 un petit budget, les tendances ont changé en 2024 et il faut rester attentif à la dynamique globale des marchés.

Stratégie 1 “Conservatrice” : ouvrir un assurance-vie et investir sur des ETF monétaires

La stratégie conservatrice consiste à ouvrir une assurance-vie puis à investir de petites sommes sur des ETF obligataires et le fonds en euros. L’objectif de cette stratégie est de préserver le capital investi et de le faire fructifier modestement, en suivant le rendement des Obligations à court terme (les supports les moins risqués du marché).

C’est une stratégie qui s’adresse aux épargnants qui recherchent la sécurité et la stabilité de leur investissement, en prenant un risque minimal sur les marchés financiers. Pour financer un projet à court ou moyen terme, c’est la meilleure option.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, on peut choisir une assurance-vie pilotée avec un profil conservateur / prudent, comme par exemple :

  • Yomoni Vie, un contrat en gestion pilotée qui propose un profil prudent (P2), investi à 80% en ETF obligataires et 20% en ETF actions. Accessible avec des versements mensuels programmés de 100€.
  • Nalo Patrimoine, un contrat en gestion pilotée dont le profil le plus prudent est investi à 95% en ETF obligataires et 5% en ETF actions et 90% en ETF obligataires. Accessible avec des versements mensuels programmés de 50€.

Le tableau suivant résume quelques points essentiels de ces deux options : 👇

Investir en Bourse avec un petit budget :
stratégie prudente


Yomoni Vie


Nalo Patrimoine

Type de placement

Assurance-vie pilotée

Assurance-vie pilotée

Investissement initial

1000€

1000€

Investissement mensuel

100€

50€

Profil prudent

P2 Standard (10% actions)

5% Éco-responsable (5% actions)

Performances 2018 - 2022

+5,69%

-0,56%

Supports disponibles

- Fonds euros Suravenir
- ETF actions
- ETF obligations
- Immobilier

- Fonds euros Netissima
- ETF actions
- ETF obligations
- Immobilier

Frais de gestion

1,6%

1,65%

Autres frais

- Frais de fonds
- Frais d’arbitrage

- Frais de fonds
- Frais d’arbitrage

En savoir plus

Voir l'offre

Voir l'offre

L’avantage principal de cette stratégie réside dans la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie, placement star des Français. En effet, l’assurance-vie exonère les plus-values d’impôt sur le revenu après 8 ans de détention (seuls les prélèvements sociaux de 17,2% s’appliquent). Elle offre également un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule ou de 9 200 € pour un couple, lorsqu’on décide de retirer du capital partiellement ou en totalité. L’assurance-vie est aussi un outil pour transmettre un capital à ses enfants en cas de décès, en atténuant la fiscalité successorale.

👉 L’inconvénient majeur de cette stratégie est que le rendement potentiel est faible, voire négatif en cas de taux d’intérêt négatifs. Les ETF monétaires sont des produits financiers peu risqués mais aussi peu rémunérateurs, qui répliquent le rendement des placements à court terme, comme les bons du Trésor ou les certificats de dépôt. Or, il arrive que ces placements soient très peu rémunérés, voire négatifs, lorsque les banques centrales pratiquent des taux faibles (ce n’est pas le cas en 2024).

Stratégie 2 “Equilibrée” : ouvrir un PEA et investir en ETF actions

La stratégie équilibrée consiste à investir de petites sommes en Bourse sur des ETF actions et des ETF obligataires à travers un PEA (plan d’épargne en actions). Le fil conducteur de cette stratégie est de capter les vagues haussières des marchés actions, tout en limitant les fluctuations grâce aux obligations. Cette recherche de l’équilibre conviendra aux épargnants qui veulent un compromis entre le risque et le rendement, c’est-à-dire qui veulent dans leur portefeuille des produits financiers plus ou moins volatils et rentables.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, on choisira un PEA qui propose des ETF actions et des ETF obligataires dans son catalogue de valeurs, comme par exemple :

  • Bourse Direct PEA, en gestion libre ou conseillée. Il compte plus de 800 ETF, dont des ETF actions monde, Europe, USA ou émergents, et des ETF obligataires euro ou internationaux. Accessible sans dépôt minimum, il offre les frais les plus bas du marché.
  • BoursoBank PEA, un PEA en gestion libre ou conseillée. Plus de 1 000 ETF disponibles. En gestion profilée, optez pour l’un des 4 profils proposés, allant du profil prudent (20% actions) au profil offensif (100% actions). Accessible dès 100 €.

Le tableau suivant résume ce que proposent ces deux courtiers dans leur PEA : 👇

Investir en Bourse avec un petit budget :
stratégie équilibrée


Bourse Direct


BoursoBank

Type de placement

PEA conseillé

PEA conseillé

Investissement initial

1€

100€

Investissement mensuel

100€

100€

Profil équilibré

Prudent (50% actions)

Prudent (50% actions)

Supports disponibles

- Actions
- ETF actions
- ETF obligations
- OPCVM

- Actions
- ETF actions
- ETF obligations
- OPCVM

Frais à prévoir

- Frais d’ordre
- Frais de conversion (EUR / USD)
- Frais de fonds

- Frais d’ordre
- Frais de conversion (EUR / USD)
- Frais de fonds

En savoir plus

Voir l'offre

Voir l'offre

L’avantage principal de cette stratégie est qu’elle permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse avec le PEA. Le PEA supprime en effet l’impôt sur les plus-values et les dividendes après 5 ans de détention (seuls les prélèvements sociaux s’appliquent). Concrètement, on peut donc investir un petit budget mensuel en Bourse pendant des années, et capitaliser les dividendes en franchise d’impôt. Reste que le plafond de versement est limité à 150 000 € par personne (225 000 € avec le PEA-PME, dédié aux PME européennes).

👉 L’inconvénient majeur de cette stratégie est qu’elle bloque vos fonds pendant 5 ans. Le cadeau fiscal du PEA n’est pas gratuit, et il faut accepter de ne pas toucher à ses fonds pendant les 5 premières années de détention, sous peine de perdre l’avantage fiscal et entraîner la clôture de l’enveloppe. Rappelons enfin que les ETF obligataires sont des fonds indiciels qui répliquent le rendement des emprunts d’Etat ou d’entreprises, à moyen ou long terme. S’ils offrent une stabilité et un revenu régulier, ils perdent de la valeur lorsque les taux d’intérêt remontent.

Stratégie 3 “Dynamique” : ouvrir un compte-titres et investir en ETF actions + actions individuelles

La stratégie dynamique consiste à investir de petites sommes régulièrement sur des actions individuelles et des ETF actions, à travers un compte-titres. Ici, on vise un rendement élevé, en sélectionnant des produits financiers plus risqués et plus volatils. L’objectif de cette stratégie est de profiter pleinement du potentiel de hausse des marchés actions, en choisissant les secteurs qui semblent les plus prometteurs, comme l’IA, la Biotech, les paiements en ligne.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, on choisira un compte-titres avec un catalogue diversifié d’actions individuelles et d’ETF actions :

  • eToro, un courtier en ligne qui liste plus de 2 000 actions individuelles et plus de 250 ETF actions, une analyse fondamentale très poussée pour chaque valeur. eToro applique 0% de commission d’ordre
  • Trade Republic, plutôt spécialiste des ETF, avec 800 ETF disponibles. Trade Republic offre aussi la possibilité d’investir dans des plans d’épargne à partir de 10 € par mois, avec 0% de commission d’ordre. Accessible sans dépôt minimum

Le tableau suivant résume l’univers d’investissement auquel on peut accéder avec eToro et Trade Republic, et les différences : 👇

Investir en Bourse avec un petit budget :
stratégie dynamique


eToro


Trade Republic

Type de placement

Compte-titres

Compte-titres

Investissement initial

100 $

1€

Investissement mensuel

50 $

50€

Profil dynamique

Prudent (75% actions)

Prudent (75% actions)

Supports disponibles

- Actions
- ETF actions
- ETF obligations
- ETF matières
- ETF immobiliers (foncières)
- ETF sectoriels

- Actions
- ETF actions
- ETF obligations
- ETF matières
- ETF immobiliers (foncières)
- ETF sectoriels

Frais à prévoir

- Frais d’ordre (0€)
- Frais de fonds

- Frais d’ordre (0 à 1€)
- Frais de fonds

L’avantage principal de cette stratégie est qu’elle permet de bénéficier d’une grande liberté de choix et d’une diversification illimitée. Le compte-titres est une enveloppe fiscale qui permet d’investir sur tous les types de produits financiers (actions, obligations, ETF, produits dérivés, matières premières, etc.), sans aucune restriction géographique ni sectorielle. À tout moment, on peut aussi retirer une partie de ses dividendes versés.

👉 L’inconvénient majeur de cette stratégie est que le portefeuille sera plus sensible aux variations du marché et pourra subir des corrections importantes. De plus, le compte-titres a une fiscalité moins favorable que le PEA ou l’assurance-vie : les plus-values et les dividendes sont soumis à la flat tax de 30% (12,8% d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux), sans possibilité d’exonération ni d’abattement.

Stratégie 4 “Risquée” : ouvrir un compte-titres et trader les CFD

La stratégie risquée consiste à trader les CFD Actions avec de petites sommes à travers un compte de trading/compte-titres. Attention, cette stratégie s’adresse aux épargnants qui aiment le risque et qui cherchent à spéculer sur les variations de prix des actifs financiers, sans en être propriétaire. L’objectif de cette stratégie est de profiter pleinement du potentiel de hausse des marchés actions, en choisissant les valeurs qui semblent les plus prometteuses, et en utilisant un effet de levier de x2 pour doubler son exposition au marché.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, on choisira un courtier qui propose des CFD avec des spreads réduits et un service fiable, comme par exemple :

  • eToro, qui propose plus de 2 000 CFD sur des actions individuelles et plus de 250 CFD sur des ETF actions. Surtout, eToro offre la possibilité de copier automatiquement les positions d’autres investisseurs, grâce à son outil innovant CopyTrader. Accessible avec 100 $
  • XTB, qui propose 1 500 CFD sur des actions individuelles et plus de 100 CFD sur des ETF actions. XTB propose un sélecteur d’actions et des analyses quotidiennes. Accessible sans dépôt minimum

Le tableau suivant résume vos possibilités pour le trading chez eToro et XTB, et les frais auxquels il faut s’attendre sur vos trades : 👇

Investir en Bourse avec un petit budget :
stratégie risquée


eToro


XTB

Type de placement

Compte-titres

Compte-titres

Investissement initial

100 $

1€

Investissement mensuel

50 $

50€

Supports disponibles

- CFD actions
- CFD Forex
- CFD ETF
- CFD Matières
- CFD Cryptos

- CFD actions
- CFD Forex
- CFD ETF
- CFD Matières
- CFD Cryptos

Frais à prévoir

- Frais d’ordre (0€)
- Spreads
- Frais de conversion (EUR / USD)

- Frais d’ordre (0 à 1€)
- Spreads
- Frais de conversion (EUR / USD)

L’avantage principal de cette stratégie réside dans le potentiel de profit à court terme, sur une base quotidienne ou hebdomadaire. Les CFD sont des contrats financiers qui permettent de parier à la hausse ou à la baisse sur le cours d’une action sous-jacente. En période de publication de résultats des entreprises, investir sur un CFD de l’action Tesla peut rapporter gros quand le cours bondit de +30% en raison d’un bon trimestre.

On peut en effet investir le multiple de son capital réel, grâce à l’effet de levier. Par exemple, avec un effet de levier de 2:1 (le maximum sur les actions) on peut investir 200 € avec seulement 100 € de capital.

👉 L’inconvénient majeur de cette stratégie réside naturellement dans le risque élevé de perte de son capital, en cas de mauvaise anticipation ou de variation brutale du marché. Le recours à l’effet de levier amplifie les gains potentiels, mais aussi les pertes potentielles. Heureusement, il existe les stop-loss pour limiter les dégâts. Il existe aussi une règle de protection des investisseurs : la perte est limitée automatiquement par le capital du compte, évitant ainsi tout endettement possible auprès du courtier.

76% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce courtier. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Investir en Bourse avec un petit budget : la FAQ !

Maintenant que nous avons passé en revue les quatre stratégies possibles, vous vous posez sûrement des questions sur des aspects spécifiques. Comment gérer les risques ? Comment optimiser fiscalement ses gains ? Quel est le montant minimum ? Quels supports privilégier ? Nous vous donnons des éléments de réponse dans cette FAQ.

Qu’est-ce qu’un faible budget en bourse ?

Un faible budget en Bourse fait généralement référence à un capital inférieur à 1000 €. Très clairement, il s’agit d’un budget modeste qui permet d’accéder à certains produits financiers, comme les ETF (les fonds indiciels) et les actions (Apple, TotalEnergies), mais qui limite les possibilités de diversification. Un tel budget pose aussi un problème en frais de transaction, car de nombreux courtiers en Bourse pratiquent des commissions minimum (ex : 10€ min par ordre), qui viennent réduire la rentabilité du portefeuille.

En évoquant un petit budget en Bourse, on peut parler soit d’un budget mensuel, soit d’un budget de départ, selon la stratégie d’investissement choisie :

  • Un budget mensuel de 100 € signifie que l’on investit régulièrement 100 € sur le marché, par exemple dans le cadre d’un investissement programmé tous les 1er du mois. Le budget mensuel permet de lisser le prix d’achat des produits financiers et de profiter de l’effet boule de neige des intérêts composés
  • Un budget de départ de 500 € signifie que l’on investit ponctuellement 500€ sur le marché, par exemple dans le cadre d’un achat d’actions au comptant. Le budget de départ permet de profiter d’une forte conviction sur une valeur ou sur un secteur (le secteur IA américain, la biotech européenne, etc.)

Quel est le montant minimum pour investir en bourse ?

Le montant minimum pour investir en Bourse varie entre 10 € et 1000 € selon le courtier. Chez un courtier en ligne comme eToro, il est fixé à environ 100 dollars (la plateforme utilise le dollar comme monnaie unique de trading). Cela signifie concrètement que l’on peut acheter une part entière ou une fraction d’action (ou d’un ETF), tant que le montant de la transaction est supérieur ou égal à 50 $. Par exemple, si on veut investir dans le SPDR S&P 500 ETF Trust, qui vaut environ 400 $, on peut acheter 0,12 part de cet ETF pour un montant de 50 $.

👉 Malheureusement, tous les courtiers ne proposent pas de fractions d’actions ou d’ETF. Dans ce cas, le montant minimum est défini par le cours de Bourse de la valeur que l’on souhaite acheter. Par exemple, il vous faudra au moins 75 € pour acheter une part du Lyxor CAC 40 (DR) UCITS ETF – Dist, qui suit l’évolution de l’indice français CAC 40, dans votre PEA BoursoBank. Il faudra ajouter aux 75€ les frais de courtage + les frais de 0,25 % par an.

76% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce courtier. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Quelle enveloppe pour investir en Bourse avec un petit budget ?

Les enveloppes pour investir en Bourse avec un petit budget sont le Compte-titres, le PEA ou l’Assurance-vie. On les appelle “enveloppes” car c’est dans celles-ci que vous logerez vos actions, parts d’ETF et autres produits. Le choix entre celles-ci n’est pas neutre, car il y a des différences entre leur fiscalité, leurs univers d’investissement et surtout la flexibilité (plafonds, durée de blocage des fonds…). L’Assurance-vie est évidemment la plus connue, c’est l’enveloppe préférée des Français pour épargner, en raison de sa grande simplicité et de sa fiscalité attractive.

Voici un tableau qui compare ces trois enveloppes, avec pour chacune un exemple concret : 👇

Investir en Bourse :
enveloppes d’investissement

Critère

Compte-titres

PEA

Assurance-vie

Versement min

1€

1€

50€

Versement max

Illimité

150 000€

Illimité

Restriction sur retraits

Aucune

Pas avant 5 ans

Aucune

Transférabilité du compte

Oui

Oui

Oui

Supports éligibles

- Valeurs cotées (actions, fonds)
- Valeurs non cotées (private equity)
- Immobilier (SCPI, OPCI)
- Dérivés
- Cryptomonnaies

- Valeurs cotées (actions, fonds)

- Fonds euros
- Valeurs cotées (actions, fonds)
- Valeurs non cotées (private equity)
- Immobilier (SCPI, OPCI)

Places boursières éligibles

Toutes les régions du monde

Europe

Toutes les régions du monde

Frais d’ouverture

0€

0€

0€

Frais d’enveloppe

0%

0%

0 à 1%

Fiscalité

Flat tax de 30 % sur les revenus et les plus-values

Exonération d’impôt sur le revenu après 5 ans

Exonération d’impôt sur le revenu après 8 ans
+ Abattement annuel

Nos acteurs favoris


eToro




Trade Republic


Bourse Direct




BoursoBank


Yomoni




Nalo

Pour un investisseur avec un petit budget pour la Bourse, chaque enveloppe présente des avantages et des inconvénients. Le compte d’investissement eToro est très flexible avec les mises investies (dès 100 $) et donne accès aux principaux marchés (Etats-Unis, Euronext), mais il est moins avantageux fiscalement.

👉 Le PEA Bourse Direct permet d’investir principalement sur des actions européennes avec une fiscalité favorable après 5 ans, mais il y a des frais fixes. L’assurance-vie pilotée Yomoni offre un bon compromis, entre capital limité (100 € par mois) et avantages de long terme (abattement fiscal après 8 ans, frais de gestion faibles).

Quels supports privilégier lorsqu’on dispose d’un petit capital en bourse ?

Voici les supports à privilégier lorsqu’on dispose d’un petit capital en Bourse :

  • Les ETF actions
  • Les ETF obligations
  • Les ETF matières (Or)
  • Les ETF sectoriels (IA, Biotech, Banque)
  • Les ETF immobiliers (REIT)

investir en bourse avec un petit budget

Les ETF se prêtent particulièrement aux petites sommes investies en Bourse. Les ETF (également appelés “trackers”) sont des fonds qui répliquent la performance d’un indice de référence, comme le CAC 40 ou le S&P 500. A l’heure de ces lignes, on en compte pas moins de 8000 ! Leurs parts sont cotées en Bourse et s’échangent comme des Actions.

👉 Un ETF offre une diversification à moindre coût, car ses frais de gestion sont très faibles (en moyenne 0,33 % par an selon une étude de la Deutsche Bank). Il permet également d’être plus réactif et de capter automatiquement les grandes tendances d’un indice / secteur / pays, sans avoir à sélectionner des actions individuelles.

76% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce courtier. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Pourquoi choisir les investissements programmés en bourse ?

Voici les raisons pour lesquelles choisir les investissements programmés en Bourse :

  • Se constituer un capital progressivement
  • S’adapter à sa capacité d’épargne
  • Lisser les fluctuations du marché
  • Diversifier à moindre coût
  • Limiter le facteur émotionnel

👉 Le choix de l’investissement programmé n’est pas un choix par défaut, loin de là ! En réalité, les sociétés de gestion appliquent cette méthode au quotidien. Elles investissent régulièrement, par exemple chaque mois, un capital plus ou moins fixe sur un actif financier, comme une action ou un ETF. Pour l’investisseur particulier, l’idée est de se constituer un capital sur le long terme, en profitant de l’effet boule de neige des versements réguliers et de la performance globale du marché.

Peut-on investir sur la pierre-papier avec un petit capital de départ ?

Oui, il est possible d’investir sur la pierre-papier avec un petit capital de départ. On a le choix entre acheter des parts d’ETF immobiliers (aussi appelés REIT), d’OPCI et surtout de SCPI. Plusieurs SCPI sont accessibles avec un capital de 1000 €, voire de 500 €. Dans 90% des cas, il est préférable de passer par l’assurance-vie pour investir en SCPI, pour la liquidité.

Cela signifie que vous pouvez acheter et vendre vos parts plus vite qu’en direct, sans avoir à passer par le marché secondaire des SCPI, parfois lent et instable. L’assureur vous garantit la reprise de vos parts au prix qu’il a fixé, sans frais ni délai supplémentaire.

Voici trois excellentes SCPI qui proposent des tickets d’entrée inférieurs ou égaux à 1000 € :

  • Eurion (env 215 €) : une SCPI diversifiée qui investit dans des actifs immobiliers européens, avec un rendement de 6,47 % en 2022
  • Neo (env 190 €) : une SCPI diversifiée qui investit dans des actifs immobiliers innovants, avec un rendement de 6,33 % en 2022
  • Corum XL (env 200 €) : une SCPI diversifiée qui investit dans des actifs immobiliers internationaux, avec un rendement de 5,97 % en 2022

Faut-il investir sur les cryptomonnaies lorsqu’on dispose d’un petit budget ?

Il est déconseillé d’investir sur les cryptomonnaies lorsqu’on dispose d’un petit budget. Les spécialistes conseillent plutôt d’aller en priorité sur les ETF, ces fonds indiciels cotés en bourse, qui répliquent la performance d’un indice, d’un secteur ou d’une thématique. Ils sont généralement plus stables, plus diversifiés et plus transparents que les cryptomonnaies. Ils présentent un risque modéré à faible, selon l’indice suivi, mais aussi un rendement potentiel plus limité. Les ETF sont adaptés aux investisseurs prudents, qui cherchent à optimiser leur portefeuille et qui ont une vision à moyen terme.

👉 Cela n’empêche pas d’investir sur les cryptomonnaies une fois que vous avez constitué progressivement d’importantes positions sur des ETF, après de nombreux versements mensuels. Mais attention, les cryptomonnaies sont des actifs très volatils, non réglementés et difficiles à évaluer. Par conséquent, il est fortement conseillé d’investir d’abord sur le Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH), deux cryptomonnaies que le marché crypto considère comme des valeurs refuge (forte notoriété, reconnaissance par les institutionnels et grande liquidité).

Investissement Bourse petit budget : conclusion

Au final, investir en bourse avec un petit budget n’est pas forcément un désavantage, mais peut au contraire présenter des avantages. Cela se révèle particulièrement vrai lorsque vous adoptez une stratégie de type dollar cost averaging (DCA). Une stratégie qui consiste à investir la même petite somme à intervalles réguliers, sans se soucier du prix du marché.

Ainsi, vous lissez le coût moyen d’achat de vos actions ou de vos ETF et vous réduisez l’impact des baisses temporaires. Dans ce dossier, nous avons considéré un budget inférieur à 500€, voire 1000€. En réalité, il n’existe pas de définition universelle d’un faible budget en bourse, car cela dépend de la situation financière, des objectifs et du profil de risque de chaque investisseur. Cependant, gardez à l’esprit qu’un petit budget en bourse est un montant qui ne représente qu’une faible part de l’épargne totale ou du revenu disponible de l’investisseur, et qui ne met en péril ni son équilibre financier, ni ses besoins essentiels !

dans quoi investir avec un petit budget

Reste qu’il vous faut une feuille de route claire qui définit dans quoi investir avec votre capital.

Avec un petit budget, votre plan d’investissement pourrait ressembler à ceci :

  • Objectif : se constituer un portefeuille d’ETF de 7 000 € en 5 ans
  • Stratégie : investir 100 € par mois sur des ETF actions, avec un rendement espéré de 5% par an
  • Profil de risque : équilibré, c’est-à-dire prêt à accepter un niveau de risque modéré pour obtenir un rendement satisfaisant
  • Enveloppe d’investissement : Compte-titres, pour pouvoir débloquer les fonds à tout moment en cas de coup dur
  • Produits financiers : 50% ETF actions MSCI World + 50% ETF obligataire Bloomberg Barclays Global Aggregate Bond
  • Pilotage : passif, c’est-à-dire investir le même montant tous les mois sur les deux ETF choisis, sans intervenir sur le portefeuille
  • Courtier : eToro

👉 Voilà un exemple qui montre dans quoi investir en Bourse avec un petit budget. Il ne s’agit pas d’un modèle universel, encore moins d’une recommandation financière. Il faut toujours adapter sa feuille de route à sa situation personnelle et à ses besoins. Il faut aussi la réviser régulièrement en fonction de l’évolution du marché et de ses objectifs. Savoir dans quoi investir en 2022 avec un petit budget n’est pas toujours valable en 2024, il faut donc réellement prendre en compte le marché actuel avant de se lancer.

2 ressources sympatoches pour aller plus loin :

76% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce courtier. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Une suggestion ou une remarque sur l’investissement Bourse petit budget ? Mettez-nous un petit commentaire, on se fera une joie de vous répondre ou de rebondir sur vos remarques ! 🙂

Note éditoriale : certains liens de ce dossier sont des liens d'affiliation pouvant faire l'objet d'une rémunération. Cette rémunération n'impacte nullement le travail de nos rédacteurs dans leurs analyses. Voici notre méthodologie d'analyse complète.