Grosse levée de fond pour la banque éco-responsable Helios

 

Née des idées et de la détermination de ses fondatrices Maeva Courtois et Julia Ménayas, Helios propose une offre bancaire respectueuse de l’environnement. Avec cette levée de fonds, ses ambitions de développement pour l’horizon 2023 sont assurées.

Une levée de fond bien appuyée

Pionnière de la banque écologique en ligne, la néobanque Helios compte développer son concept à l’international. Les transactions effectuées depuis la plateforme représentent aujourd’hui une réduction d’émission de CO2 de 20 000 tonnes et environ 1 million d’euros convenus dans des projets de transition écologique.

Pour se développer encore plus après ces prémisses déjà jugées fructueuses, la banque mobile a récemment organisé une levée de fond auprès d’investisseurs de taille du monde de la Fintech.

Des dirigeants de bon nombre de startups de renom ont été conviés :

  • Meero.
  • Malt.
  • Swile.
  • Blissim (ex BirchBox).
  • Raise Seed for Good.
  • Racine2.
  • Makesense.
  • Hugues Le Bret (patron du compte Nickel).

Le tour de table a généré 9 millions d’euros à la jeune éco-banque en pleine ascension.

Après l’évènement, les investisseurs ont témoigné de leurs satisfactions des prouesses effectuées par les équipes d’Helios et de ses deux fondatrices. Bien que les étapes vers une finance durable soient encore nombreuses, les débuts sont déjà prometteurs.

D’après Éric Gossart, Partner au sein de Serena, le travail acharné des collaborateurs de chez Helios témoigne l’existence d’un bel avenir pour l’univers de la finance en ligne. Et à Angélique Elizé, Investment Director chez RAISE d’insister sur la grande fierté de sa firme à collaborer avec Helios.

Des projets prometteurs

L’utilisation des fonds obtenus lors de la levée est prévue à des fins de développement de la fintech. En effet, Helios ambitionne de devenir la banque durable de référence sur l’ensemble du territoire européen et de rester un des piliers du développement du secteur des fintech.

Cet objectif de taille passe nécessairement par un accroissement des membres au sein de sa communauté déjà très active.

Ainsi, la néobanque envisage de proposer de nouveaux produits à tous ses clients :

Ce dernier n’est autre qu’un nouveau compte joint aux autres comptes classiques qui aidera les clients à épargner dans les investissements écologiques. Mise en place avec la communauté d’utilisateurs de la néobanque, le Livret Avenir permet de bénéficier jusqu’à 100 euros d’épargne.

En outre, les projets de la nouvelle étape de croissance de la start-up passent par un changement interne. En effet, de nouveaux recrutements sont dans les coulisses. D’ici la fin de l’année, les équipes de la néobanque accueilleront plus d’une vingtaine de recrues.

Helios : l’éco-banque d’un nouveau genre

Les néobanques rencontrent un grand succès ces dernières années. Parmi les acteurs majeurs du secteur, Helios se démarque par son aspect éco-responsable. C’est également l’une des rares néobanques à intégrer un compte joint dans son offre.

Chez Helios, chaque euro versé par le client sera injecté dans le financement de projets contribuant à l’accélération de la transition vers une économie plus responsable. Ces derniers incluent par exemple :

  • Le traitement des déchets.
  • L’assainissement d’eau.
  • Les véhicules 100% hydrogène.
  • L’agriculture durable.
  • La conservation des écosystèmes.
  • Les centrales photovoltaïques.

Les secteurs de l’’extraction pétrolière, l’élevage intensif ou encore les pesticides chimiques et sont de ce fait exclus des financements.

La participation des acteurs à ces projets écologiques passe simplement par un dépôt d’argent dans leur compte courant via l’application de la start-up.

Chaque nouvelle inscription chez Helios s’accompagne d’une carte de paiement en bois, des services bancaires utiles au quotidien et un support client.

En tant que banque durable, Helios souhaite atteindre un public plus large et diversifié. Si en une année elle a réussi à sensibiliser plus de 50 000 personnes pour 40 millions d’euros de transactions, elle prévoit doubler ces chiffres d’ici 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.