Assurance vie : le guide complet pour bien choisir !

Assurance Vie : les offres du moment !

Contrat et Offre

Assureur

Fonds Euro 2018

Fonds UC

Versement min.

Site Officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

2,25%

29 fonds /
OPCVM / Trackers / Investissement Socialement Responsable

1000€

Voir l'offre


Linxea Avenir
150€ offerts !

2%
2,8%

600 fonds / OPCVM / Immobier / Certificat - Tracker

100€

Voir l'offre


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

2%

150 Fonds / OPCVM / Tracker

1000€

Voir l'offre


Darjeeling
400€ offerts !

1,7%

950 Fonds / OPCVM /Immobilier / Tracker

1000€

Voir l'offre


Binck Vie
150€ offerts !


1,65%
2,25%

350 fonds /OPCVM /Tracker (ETF) / Titre vif

300€

Voir l'offre


Bourse Direct Horizon
170€ offerts !

Lancé en Janvier 2019

150 fonds / OPCVM / Actions / Titres vifs / Trackers

300€

Voir l'offre


Fortuneo Vie
200€ offerts !

2%
2,8%

200 fonds / OPCVM / Tracker / Certificat / Immobilier

100€

Voir l'offre


Boursorama Vie
-

1,65%
2,31%

280 Fonds / OPCVM / Tracker

300€

Voir l'offre


Monabanq Vie
-

1,65%
2,25%

270 Fonds / OPCVM

1000€

Voir l'offre


Bforbank Vie
120€ offerts !

2,1%
2,9%

50 fonds / OPCVM / Immobilier

1000€

Voir l'offre

Assurance vie : en voilà un produit d’investissement qui fait l’objet de bien des quiproquos ! Vous n’y connaissez rien en assurance vie et vous voulez en savoir plus ? Vous avez déjà des notions bien établies et désirez profiter de contrats performants ? Alors notre guide sur l’assurance vie va vous plaire, car il convient autant aux néophytes qu’aux plus avertis !

Qu'allez vous découvrir dans ce dossier sur l'assurance-vie ?

assurance vie avisLe but de notre dossier sur l’assurance vie est avant tout de démystifier toutes les idées reçues qu’il peut y avoir autour de ce produit financier. Nous allons donc partir du principe que vous n’y connaissez rien pour vous présenter l’assurance vie sous toutes ses coutures :

  • définition
  • avantages et objectifs
  • quelle rémunération espérer ?
  • comment choisir un bon contrat d’assurance vie ?
  • quels sont les frais ?
  • qu’en est-il de la fiscalité de l’assurance vie
  • comment se déroule une souscription à un contrat ?
  • quels sont les bonnes pratiques et les conseils à appliquer dans cet univers ?
  • etc.

Par ailleurs, notre intention est également de vous donner un avis sur l’assurance vie en tant que dispositif d’investissement afin de valoriser votre épargne.

Bref, vous l’aurez compris, nous allons tacher d’être clair et pédagogique, car nous avons bien conscience que l’appréhension de ce produit d’investissement n’est pas forcément aisée pour un débutant. On commence donc sans plus attendre avec la définition de l’assurance vie !

L’Assurance vie : définition et avantages

L’assurance vie, c’est d’abord un dispositif qui sert à placer son épargne sur les marchés financiers afin qu’elle se valorise et vous rapporte des intérêts. Vous souscrivez ainsi un contrat d’assurance vie auprès d’un courtier en ligne, d’une banque en ligne  ou encore d’une mutuelle en y déposant votre épargne, avec la possibilité de l’alimenter de nouveau quand vous le désirez.

Ce placement de moyen / long terme peut servir à se constituer un capital pour de multiples projets tels que :

  • l’achat d’une maison
  • financer les futures études de vos enfants
  • avoir de la trésorerie en cas de coup dur
  • pouvoir s’assurer un revenu complémentaire à la retraite
  • pouvoir transmettre un capital à ses proches en cas de décès
  • etc.
En savoir plus sur la définition de l'assurance vie

Par la mise en place d’un contrat d’assurance vie, vous placez donc votre argent qui vous rapporte des intérêts, que vous pouvez retirer à tout moment, pour financer de nombreux projets, en ayant la possibilité de jouir d’une fiscalité très avantageuse (surtout à partir de 8 ans de détention), non seulement sur les gains récoltés mais aussi dans le cadre d’une transmission de capital en cas de décès.

Vous pouvez décider de piloter seul vos investissements dans le cadre de votre contrat, ou de les confier à un professionnel après avoir défini une stratégie d’investissement (prudente, dynamique, risquée) avec lui. Vous pouvez ainsi, à travers l’assurance vie, placer votre argent dans des fonds différents, avec à la clé des rendements plus ou moins importants et un risque plus ou moins élevé selon les contrats d’assurance vie choisis. Nous allons voir cela en détail juste après 🙂

Si vous êtes débutant, vous vous interrogez surement sur la question du risque que comporte le fait d’investir avec un contrat d’assurance vie. Sachez qu’il il est possible d’investir en capital et en intérêt garantis (vous êtes sûr d’avoir un rendement positif et de récupérer votre capital et vos intérêts), en souscrivant ce que l’on appelle un contrat d’assurance-vie 100% en fonds euros. Nous allons aussi voir cela un peu plus bas 😉

Les 10 principaux avantages de souscrire une assurance vie !

Il existe de multiples avantages à souscrire une assurance vie plutôt qu’un autre dispositif d’épargne, avantages qui justifient que cet investissement soit particulièrement prisé par les français.

Parmi eux, citons :

  1. la disponibilité du capital (votre argent n’est pas bloqué) : vous avez la possibilité de le retirer quand vous le désirez ; même si nous allons le voir, il vaut mieux attendre 8 ans avant de commencer a réaliser ce que l’on appelle des rachats de son capital, pour bénéficier de solides réductions d’impôts.
  2. vous pouvez réalimenter votre contrat d’assurance vie à la fréquence que vous désirez en effectuant de nouveaux versements, soit manuellement ou de manière programmée.
  3. la possibilité d’investir sur les marchés financiers : l’assurance vie vous permet d’investir indirectement en bourse, via des dispositifs d’investissement que l’on appelle fonds. Les fonds peuvent être plus ou moins spécialisés sur des produits financiers précis (actions, immobilier…) et présenter un couple risque / rendement différent.
  4. faire fructifier son épargne : à travers la stratégie d’investissement mise en place, vous pourrez gagner plus ou moins d’intérêt sur votre capital de départ. Vous pouvez autant investir dans des fonds sécurisés (les fonds en euros : capital et intérêts garantis mais faiblement rémunérateurs) que dans des fonds moins sécurisés mais plus rémunérateurs (les fonds en unités de compte).
  5. profiter d’une fiscalité très avantageuse : si vous effectuez un rachat après 8 ans, les gains obtenus depuis l’ouverture de votre contrat d’assurance vie jouiront d’une fiscalité très avantageuse, en étant même dans certains cas pas imposés du tout ! Vous n’avez pas à déclarer votre assurance vie tant que vous ne faites pas de rachat, ce qui en simplifie la gestion d’un point de vue fiscalité.
  6. le capital d’une assurance vie n’entre pas dans la succession: vous pouvez ainsi désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui pourront, au cas où vous décéderiez, récupérer le capital. L’assurance vie est donc particulièrement intéressante en vue d’une succession.
  7. absence de plafond : contrairement au PEA, l’assurance vie ne dispose pas de plafond.
  8. la possibilité de posséder plusieurs assurances vie : intéressant en vue d’appliquer différentes stratégies mais aussi pour diversifier les assureurs / les distributeurs ainsi que les fonds euros / unités de compte. Cela peut être aussi intéressant dans l’optique de profiter de la garantie des dépôts de 70.000€ par assureur, si jamais vous avez de gros montants à placer.
  9. accessibilité : de très bons contrats sont accessibles dès 100€ l’ouverture, ce qui permet de souscrire rapidement à une assurance vie pour bénéficier de la fiscalité avantageuse à partir de 8 ans de conservation.
  10. maîtrise du risque : avec la possibilité d’investir dans un ou deux fonds en euros, vous avez non seulement votre capital de garanti mais également les intérêts générés par le rendement. Attention toutefois, les investissements en unités de compte ne sont pas quant à eux garantis et seront ainsi dépendants de la volatilité des marchés actions.

Vous le comprenez, l’assurance vie est en réalité un dispositif multifonctions qui est à la fois :

  • un produit qui vous servira à épargner
  • une niche fiscale très intéressante
  • un outil de prévoyance

Vous constaterez ainsi que l’assurance vie n’a rien à voir avec une assurance décès, qui elle est une assurance à part entière à travers laquelle le souscripteur désigne des bénéficiaires qui recevront une rente ou un capital en cas de décès de l’assuré ! L’assurance décès est en réalité juste une composante de l’assurance vie, elle ne permet pas par exemple de rémunérer un capital.

Maintenant que nous avons bien défini le contour de l’assurance vie, nous allons vous expliquer plus concrètement d’autres aspects de ce produit d’investissement, toujours en tâchant d’être le plus pédagogique possible, en commençant par les types de contrat possibles pour un investisseur qui voudrait placer son capital dans l’assurance vie.

A découvrir : l'offre idéale pour débuter
Nalo Patrimoine

 

- Un robot advisor qui mêle innovation technologique et savoir-faire financier

- Assureur fiable : Generali

- Une gestion pilotée performante : 13,7% en 2019 sur un portefeuille équilibré

- 3 mois de frais de gestion offerts !

- 2 x moins cher qu’une banque en ligne ou traditionnelle

- Possibilité de choisir une assurance-vie socialement responsable

- Performance du fonds en euros en 2018 : 2,25%

- Signature électronique du contrat


En savoir plus sur www.nalo.fr

Comment choisir le bon contrat pour investir ?

Lorsque l’on est débutant ou même avec un minimum de connaissances dans l’assurance vie, pas facile de s’y retrouver avec la myriade de contrats, de fonds et de supports qui composent l’offre à l’heure actuelle.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons dans cette partie vous présenter dans quoi vous pourrez investir (fonds en euros et/ou fonds en unités de comptes) et la manière dont vous pourrez investir, à savoir le mode de gestion de votre contrat (gestion libre, pilotée, profilée).

Présentation des 2 types de fonds pour investir

Pour bien commencer cette présentation de l’environnement de l’assurance vie, rien de mieux qu’une infographie récapitulative :

definition assurance vie
Deux types de contrats (mono / multisupports) avec pour le contrat multisupports la possibilité d’investir dans les deux fonds. Notez qu’il est possible d’ouvrir un contrat multisupports et de n’investir que dans un seul type de fonds, en se laissant la possibilité d’investir toutefois plus tard dans les deux types.

 

Plus d'explications sur cette infographie

Lorsque vous investissez dans un contrat d’assurance vie, ce dernier est composé de supports d’investissements. Il en existe 2 grandes familles :

  1. les fonds en euros : ce sont des fonds qui offrent une garantie en capital et une rémunération garantie, mais avec un rendement assez faible
  2. les fonds en unités de compte (UC) : qui n’offrent pas de garantie en capital, mais avec des rendements plus élevés

Vous pourrez ainsi retrouver sur le marché de l’assurance vie deux types de contrats :

  • les contrats mono support : uniquement des fonds en euros ou plus rarement uniquement des UC
  • les contrats multisupports : des fonds en euros et des UC

Sachez que les contrats multisupports n’obligent pas systématiquement d’investir dans des unités de compte, sauf si cela est mentionné dans le cadre de l’obtention d’une offre de bienvenue par exemple. Vous pouvez décider d’investir en totalité en fonds en euros et plus tard, si vous le désirez, diversifier votre portefeuille avec des fonds en unités de compte.

Nous allons commencer par étudier l’offre existante en matière de contrats en fonds en euros, sachant qu’ils constituent la plus large part des contrats d’assurances vie pour les particuliers, étant donné que le capital est garanti, tout comme les intérêts (fruit de votre rendement) que vous accumulerez pendant la vie du contrat.

Il faut préciser que certains établissements proposent uniquement un seul fonds en euros, et d’autres en proposeront un deuxième, souvent plus dynamique, c’est à dire offrant un meilleur rendement.

Dans un second temps, nous nous intéresserons aux fonds en unités de compte.

1er type de support pour investir : les fonds en euros

Les fonds en euros en résumé

- Permet d'investir tout en garantissant son capital et les intérêts obtenus

- Rendement forcément positif

- Rendement plus faible que les UC

- + 1,8% en moyenne en 2018

- +3% de rendement en moyenne sur 10 ans

- Idéal en gestion libre pour un premier contrat

- Possibilité d'investir dans un deuxième fonds en euros plus dynamique
selon les distributeurs

- Possibilité de mixer les fonds en euros et les UC dans
un contrat multisupports

Les fonds en euros constituent la majorité des investissements réalisés dans le cadre d’un contrat d’assurance vie. Plébiscité pour leur côté sécurisé en contrepartie d’un rendement assez faible, les fonds en euros ont toutefois évolué avec le temps pour se diversifier, avec l’apparition de nouveaux fonds plus dynamiques, sans pour autant rogner sur leur dimension sécurisée qui est caractéristique de cette catégorie de supports d’investissement.

On vous les présente sans plus attendre ci-dessous ! 🙂

Les fonds en euros « classiques »
Les fonds en euros constituent le support de sécurité par excellence puisqu’ils proposent une garantie sur le capital investi ainsi que sur les intérêts annuels générés, qui sont définitivement acquis : c’est ce que l’on appelle « l’effet cliquet« .

Ainsi, l’épargnant est assuré de récupérer son capital immobilisé mais aussi d’avoir un rendement positif : le risque financier est supporté par l’assureur. Avec ce type de fonds, la valeur de votre placement ne peut jamais baisser.

A travers ce fond, l’assureur investit majoritairement dans des obligations d’Etats européens (que l’on nomme des emprunts souverains) ou des obligations de sociétés privées (que l’on nomme des emprunts corporate), et le reste en actions et en immobilier (environ 5 à 10%).

La contrepartie de cette sécurité : des rendements faibles, mais qui sont toutefois supérieurs à celui du livret A.

Les banques en ligne et les courtiers en ligne distribuent généralement un deuxième fonds en euros plus dynamique ou à dominante immobilière, contrairement aux contrats commercialisés par les grands réseaux bancaires qui n’en proposent souvent qu’un seul. Il est proposé soit dans le cadre d’un contrat d’assurance vie monosupport (qui ne contient donc que des fonds en euros), soit dans le cadre d’un contrat multisupports avec des unités de compte.

Voici un récapitulatif des rendements des principaux fonds en euros après déduction des frais de gestion pour l’année 2018 :

Assureur

Nom du fonds en euro

Contrats

2016

2017

2018

Eurossima



Netissima

Linxea Vie, Nalo Patrimoine, Boursorama Vie, ING Direct Vie...

2,25%



2,65%

1,77%



2,1%

1,65%



2,25%

Suravenir rendement



Suravenir Opportunités

Linxea Avenir, Yomonie Vie, Fortuneo Vie...

2,3%



3,1%

2%



2,8%

2%



2,8%

Spirica Euro Classique



Spirica euro ALT

Bforbank Vie, Llinxea Spirit...

2,01%



3,04%

2%



3%

1,9%



2,9%

Les fonds en euros immobiliers

Les fonds en euros immobiliers fonctionnent sur le même principe que les fonds en euros classiques, à la différence près que leur composante est majoritairement orientée vers l’immobilier, puis en obligations.

Le choix d’un contrat d’assurance vie avec un fonds en euros immobilier est une stratégie intéressante pour jouir d’une rémunération plus dynamique sans pour autant prendre de risque : ils offrent en moyenne 1% de plus de rémunération que les fonds en euros classiques.

L’un des plus populaires est le fonds en euro Sécurité Pierre Euro (assuré par Suravenir)

Les fonds en euros dynamiques

Les fonds en euros dynamiques fonctionnent aussi sur le même principe de capital garanti que les fonds en euros classiques. La différence se situe là encore au niveau de la répartition des investissements :

  • l’immobilier pour environ 20% des actifs
  • les actions pour environ 15% des actifs
  • le reste en obligations

Leur rendement est également supérieur à celui d’un fonds euro classique.

Les fonds en euros croissance

Les fonds en euro croissance sont assez récents, dans la mesure où leur création date de 2014 sous le gouvernement Hollande. Leur création répond à une volonté d’offrir un dynamisme supérieur à un fonds en euro classique avec une part plus importante donnée dans la répartition des actifs à des actifs risqués, notamment les actions.

Par ailleurs, alors que les autres fonds en euros impliquent une garantie sur le capital et les intérêts, les fonds en euro croissance limitent cette garantie dans le temps (il faut attendre 8 ans pour que la garantie du capital s’active et elle ne peut aller au-delà de 40 ans) et dans son ampleur (capital garantie de 80% à 100%).

L’attrait de ce type d’offre reste encore limitée, dans la mesure où il est déjà possible via un contrat multisupports de faire une allocation offrant une dose de sécurité et une dose de risque (80% fonds euro / 20% unités de compte) mais peut s’avérer intéressant en gestion pilotée pour les personnes qui n’auraient pas le temps ni les compétences.

Voici les performances de quelques fonds en euros sur les 3 dernières années :

Performances des fonds en euros chez quelques acteurs du marché depuis 2016

Contrat et Offre

2016

2017

2018

Site Officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

2,65%

2,10%

2,25%

Découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

2,3% / 3%

2% / 2,8%

2% / 2,8%

Découvrir


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

2,3%

2%

2%

Découvrir


Placement Direct
400€ offerts !

2,20 % à 2,90 %

2,00 % à 2,80 %

2,20 % à 2,90 %

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !

2,25% / 2,65 %

1,77% / 2,10%

1,65% / 2,25%

Découvrir


Bforbank Vie
120€ offerts !

2,17% / 3,04%

2,15% / 3%

2,1% / 2,9%

Découvrir


Bourse Direct Horizon
-

Lancé en Janvier 2019

Lancé en Janvier 2019

Lancé en Janvier 2019

Découvrir


Monabanq Vie
-

2,65% / 2,25%

2,10% / 1,92%

1,65% / 2,25%

Voir l'offre


Boursorama Vie
-

2,25% / 2,65%

1,77% / 2,1%

1,65% / 2,31%

Découvrir


Fortuneo Vie
200€ offerts !

2,3% / 3,1%

2%/ 2,8%

2% / 2,8%

Découvrir

Avantages et inconvénients des fonds en euros

Les plusLes moins
- Votre capital est garanti

- Vos intérêts annuels sont garantis

- Vous êtes sûr d'avoir un rendement positif

- Parfait pour un investissement de long terme

- Adapté pour les débutants (en gestion libre 100% fonds en euros)

- Existence chez certains distributeurs d'un deuxième fond en euros plus dynamique
- Rendement assez faible

2ème type de support pour investir: les fonds en unités de compte (UC)

Les fonds en unité de compte en résumé

- Permet d'investir dans des actifs plus risqués (OPCVM actions/obligations, tracker, immobilier...)

- Capital et intérêt non garantis

- Rendement plus intéressant que les fonds en euros

- Représente près de 30% des investissements particuliers

- possibilité de confier la gestion de son contrat en UC à un professionnel (gestion pilotée / mandatée)

- possibilité de mixer avec des fonds en euros dans un contrat multisupports pour plus de sécurité
Les fonds en unités de compte (que l’on appelle en abrégé UC) constituent une solution d’investissement intéressante pour les épargnants qui voudraient dynamiser leur capital en vue d’obtenir un rendement intéressant, en contrepartie d’accepter de supporter un risque plus élevé.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, et bien qu’ils ne procurent pas de garantie sur le capital ou les revenus annuels, les contrats en unités de compte ne sont pas l’antithèse des fonds euros en matière de sécurisation : il est possible de s’orienter vers des supports risqués mais aussi vers des supports plus sécurisés en fonction de vos objectifs.

Plus d’informations sur les fonds en unités de compte

N’oubliez cependant pas que votre épargne peut ainsi autant prendre de la valeur et vous faire gagner de l’argent que vous en faire perdre en cas de conjoncture défavorable pour vous : ce sont des produits qui dépendront de manière plus importante de la volatilité des marchés financiers.

Les fonds en unités de compte permettent ainsi dans le cadre d’une assurance vie  d’investir dans différentes classes d’actifs comme les actions, les obligations ou encore l’immobilier :

  • pour les actifs risqués : OPCVM actions et obligations, trackers (OPCVM indiciels un panier d’actions qui répliquent un indice boursier), des OPCVM divers, des titres vifs (actions / obligations en direct), certificats…
  • pour les actifs plus sécurisés : dans fonds immobiliers (SCI, SCPI, OPCI…) ou monétaires

Il existe un choix conséquent autour des fonds en unités de compte, sachant que les contrats seront accessibles soit via des contrats 100% UC ou via des contrats multisupports, mélangeant unités de compte et fonds en euros.

Votre courtier pourra vous en proposer un nombre plus ou moins important en fonction de sa politique commerciale, et qui pourront être classés par :

  • secteurs d’activité
  • problématiques éthiques (écologie…)
  • secteurs géographiques

Le rendement d’un contrat d’assurance vie en UC attire de nombreux investisseurs en raison de la perspective qu’il offre d’avoir un rendement supérieur aux fonds en euros, en échange de supporter une aversion au risque sur le capital plus importante.

Le rendement d’un contrat en unité de compte dépendra ainsi de la classe d’actifs qui le compose. Bien souvent, les courtiers ne manquent pas de souligner la valeur d’un contrat s’il génère des performances, notamment en mentionnant les notations positives qu’il possède par exemple auprès d’agences spécialisées.

Pour faire votre choix, il conviendra de vérifier si cette performance se maintient sur le moyen / long terme, signe que le contrat est de qualité.

performance assurance vie
Il est important de comparer les performances d’une assurance vie sur plusieurs années, et ce particulièrement dans le cadre d’une gestion pilotée avec UC, afin de s’assurer de la solidité du gestionnaire. Ici, l’exemple des performances du contrat Yomoni Vie.

 

Les performances moyennes des UC sur la période 2009-2018 ont été de 3,88%, mais de 1,7% sur les 5 dernières années, étant donné les conditions assez difficiles du marché boursier ces dernières années. A titre de comparaison, ces 5 dernières années, les fonds en euros ont réalisés des performances moyennes de 2,06%.

Les fonds en unités de compte attirent quoi qu’il en soit de plus en plus les épargnants, dans la mesure où quasiment 30% des versements réalisés en assurance vie durant l’année 2018 l’ont été en direction des unités de compte.

Sélection de contrats en unités de compte

Contrat et Offre

Assureur

Unités de compte

Frais de gestion en unité de compte

Modes de gestion

Versement min

Site Officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

29 fonds /
OPCVM / Trackers / Investissement Socialement Responsable

0,55%

Pilotée

1000€

Découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

600 fonds / OPCVM / Immobilier / Certificat - Tracker

0,60%

Libre / Pilotée / Profilée

100€

Découvrir


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

150 Fonds / OPCVM / Tracker

0,70%

Libre / Pilotée

1000€

Découvrir


Placement Direct
400€ offerts !

950 Fonds / OPCVM /Immobilier / Tracker

0,60%

Libre / Pilotée

1000€

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !

350 fonds /OPCVM /Tracker (ETF) / Titre vif

0,75%

Libre / Pilotée

300€

Découvrir


Linxea Spirit
150€ offerts !

500 fonds / Trackers / SCPI

0,50%

Libre / Pilotée / Profilée

500€

Découvrir


Bourse Direct Horizon
-

150 fonds / OPCVM / Actions / Titres vifs / Trackers

0,75% à 0,95%

Libre ou Pilotée

300€

Découvrir


Boursorama Vie
-

280 Fonds / OPCVM / Trackers

0,75%

Libre ou Pilotée

300€

Découvrir

Avantages et inconvénients des fonds en unités de compte

Les plusLes moins
- Rendement supérieur aux fonds en euros

- Investir dans les marchés plus risqués (en gestion libre ou pilotée)

- Possibilité de contrôler son risque avec un contrat multisupports intégrant un fond en euro

- 30% des investissements particuliers en assurance vie se font en UC
- Nécessite un minimum de maîtrise / réactivité en gestion libre

Fonds en euros ou unités de compte ? La comparaison

Les 2 types de fonds pour investir en assurance vie

Fonds en EurosFonds en Unités de compte
- Capital et intérêts garantis mais rendement moins performant

- Fonds en euros en 2018 : +1,8% / Sur 10 ans : +3%
- Capital et intérêts non garantis mais rendement plus performant

- Fonds en unités de compte en 2018: -8,90% / sur 10 ans : +1,8%

Bon à savoir

- Possibilité de souscrire a un contrat mêlant les deux fonds (contrat multisupports)

- Possibilité de gérer seul ou par un professionnel son contrat

- Possibilité de réaliser des stratégies d'arbitrages (manuelles ou automatisées)

Choisir un fonds en euros ou en unité de compte pour son assurance vie ? Difficile de répondre à la question, dans la mesure où ces deux types de fonds étant différents dans leur nature, ils sont avant tout à corréler à votre profil d’investisseur et à vos propres objectifs.

Si vous êtes débutant, sachez que rien ne vous empêche d’ouvrir un contrat d’assurance vie multisupports pour investir en fonds en euros (même avec seulement 100€ avec le contrat Linxea Avenir par exemple)  et d’opter pour les unités de compte par la suite dans l’optique de dynamiser votre capital, que ce soit en gestion libre ou pilotée, si vous désirez confier le pilotage de votre assurance vie à un gestionnaire expérimenté.

Comparer les rendements fonds en euros vs unités de compte sur les 10 dernières années

Année

Rendement moyen
fonds en euros

Rendement moyen
fonds en UC

2008

+4%

-22,30%

2009

+3,6%

+14,40%

2010

+ 3,4%

+5,20%

2011

+ 3%%

-7,00%

2012

+ 2,9%

+11,00%

2013

+ 2,8%

+8,20%

2014

+ 2,5%

+5,90%

2015

+2,3%

+4,10%

2016

+ 1,9%

+3,90%

2017

+ 1,8%

+5,30%

2018

+ 1,8%

-8,90%

Moyenne sur 10 ans

+ 3%

+ 1,8%

N’hésitez pas à consulter les notices récapitulatives de chaque contrat téléchargeable en PDF ci-dessous :

Les 3 modes de gestion possibles pour son contrat

Maintenant que vous y voyez plus clair sur les types de contrats et les différents supports qui les composent, vient maintenant la question du choix du mode de gestion. On peut en recenser 3 principaux dans l’assurance vie :

  1. la gestion Libre
  2. la gestion Pilotée
  3. la gestion Profilée

Découvrons sans plus attendre ce qui les différencie, et à quels profils d’épargnants / investisseurs ils correspondent le mieux.

1. La Gestion Libre

La gestion libre en résumé

- Nécessite un minimum de culture financière

- Mode de gestion risqué

- Offre une grande souplesse d'investissement

- Possibilité d'être assisté via la gestion conseillée

- Autre appellation : gestion directe
Plus de détails sur la gestion libre

La gestion libre (appelée également gestion directe) d’un contrat d’assurance vie permet à l’épargnant de piloter lui-même ses investissements : il est le gestionnaire de son contrat.

En effet, contrairement au mode de gestion pilotée qui permet de faire déléguer la gestion de son contrat à un gestionnaire, le mode de gestion libre permet une liberté et une autonomie dans le choix des supports d’investissements de son contrat (répartition entre fonds en euros ou en unités de compte…) dans lesquels il va investir son épargne.

La gestion libre constitue par ailleurs le mode de gestion proposé par défaut pour les contrats d’assurances-vie multisupports.

>Pour qui ?

Etant donné que vous êtes seul maître à bord, ce mode de gestion est réservé aux épargnants qui ont toutefois un minimum de culture financière mais aussi de temps pour pouvoir choisir notamment les unités de compte qui leur paraissent pertinentes, mais aussi pour réaliser d’éventuels arbitrages en fonction de l’évolution des performances de vos actifs et de l’évolution des marchés financiers, à moins d’investir uniquement dans des fonds en euros, à capital et rendement garantis.

Typiquement, ce mode de gestion est recommandé :

  • aux personnes qui vont réaliser des investissements sécurisés (100% fonds en euros – capital et rendement garantis)
  • aux initiés qui désirent pouvoir sélectionner eux-même les unités de compte (supports non garantis) pour mettre en place une stratégie patrimoniale plus dynamique, en les associant ou non avec des unités de compte

Par ailleurs, que ce soit dans l’un ou l’autre cas, de nombreux contrats d’assurance vie proposent dans le cadre de leur gestion libre une formule pour venir aider le souscripteur en cas de besoin. Il s’agit d’une formule appelée le plus souvent « gestion conseillée », qui permet de toujours décider de l’orientation de ses investissements mais d’avoir la possibilité de recourir aux conseils d’un expert pour réaliser des choix d’investissements, d’allocations de fonds ou pour réaliser des arbitrages (ex : Linxea).

Plus globalement, rien ne vous empêche par ailleurs dans le cadre de la gestion libre de votre contrat d’assurance vie de prendre conseil directement auprès de votre assurance ou de n’importe quel spécialiste qui aurait les compétences requises pour cela.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un mode de gestion qui reste risqué, particulièrement si vous désirez allouer une grande partie de vos investissements en fonds en unités de compte.

> Quels supports choisir ?

Si vous avez des difficultés à choisir l’allocation de vos actifs (fonds en euros ou unités de compte) ou vos supports d’investissements, sachez que les assureurs mettent généralement à disposition des outils pour sélectionner des supports financiers en fonction de multiples critères (performance, secteur, géographie…), avec la possibilité de les comparer entre eux.

Les assureurs peuvent proposer une variété de fonds plus ou moins importante, tout comme des supports en quantité variable, allant d’une dizaine à plusieurs centaines.

Généralement, vous aurez accès à un ou deux fonds en euros mais aussi à quelques OPCVM (type SICAV, FCP…) investis dans des actions ou des obligations, mais aussi composé d’actifs immobiliers ou plus dynamiques pour le second fonds.

Pour ce qui est des unités de compte, les supports les plus courants restent les supports immobiliers, comme les SCI ou les SCPI, bien que vous pourrez également trouver d’autres types de fonds (actions, trackers, certificats…).

Voici une vidéo explicative sur le fonctionnement de la gestion libre proposée par Primonial, un cabinet en gestion patrimoniale  :

 

> Les frais de gestion de la gestion libre

Globalement, les frais de gestion sont moins élevés que d’autres types de mode de gestion. Ils sont variables d’un assureur à un autre mais aussi selon le contrat dans lequel vous choisirez d’investir.

On notera que si vous escomptez être actif dans le cadre du pilotage de votre contrat d’assurance vie, mieux vaut opter pour un contrat qui sera compétitif au niveau des frais d’arbitrage.

En plus d’avoir des frais de gestion réduits, les contrats sur internet proposent d’autres éléments intéressants en matière de tarification comme l’absence de frais sur les versements et des frais d’entrée réduits.

> Les options d’arbitrage ou de gestion (manuelle ou automatisée)

Etant donné que vous pilotez vous même l’orientation de votre contrat d’assurance vie vous serez potentiellement sujet à réaliser des arbitrages sur votre contrat, c’est à dire à désinvestir un fonds pour investir dans un autre, en fonction de votre analyse des marchés financiers et de l’évolution de ces derniers.

Vous avez la possibilité d’utiliser des options d’arbitrages automatisées (appelées également option de gestion ou arbitrage programmé).

Les arbitrages se déclenchent ainsi dès qu’un certain nombre de conditions sont réunies sur la base par exemple :

  • de données temporelles
  • de données liées à la performance d’un actif

On peut citer par exemple parmi les options automatiques les plus courantes :

  • limitation des pertes (stop loss)
  • l’investissement progressif : transférer une partie du capital vers un fonds en euros ou vers un fonds en UC
  • sécurisation des plus-values : transférer vers un fonds en UC vers un fonds en euros pour sécuriser les gains générés
  • dynamisation des plus-values : transférer les gains d’un fonds en euros vers un fonds en UC pour dynamiser ses gains
  • rééquilibrage automatique : maintenir une proportion définie entre vos différents fonds d’investissements
  • etc.

> Les tarifs des options d’arbitrage

Les tarifs varient évidemment en fonction d’un contrat d’assurance à l’autre. Cependant, on note que pour la grande majorité des contrats d’assurance vie sur internet, les frais d’arbitrages sont gratuits.

Dans certains cas ils peuvent faire l’objet de frais forfaitaires (quelques euros), ou d’un pourcentage des sommes qui vont faire l’objet d’arbitrage (quelques pourcents, plafonnés).

Pour les arbitrages automatiques, leur mise en place est souvent gratuite, mais leur déclenchement est souvent générateur de frais pour le propriétaire du contrat d’assurance vie.

On distingue ainsi deux types de frais dans le cadre des arbitrages que l’on nomme :

  • frais d’arbitrages à la demande (si intervention manuelle du souscripteur)
  • frais d’arbitrages automatiques (si déclenchement d’opérations programmées)

Avantages et inconvénients de la gestion libre

Les plusLes moins
- Autonomie dans le placement de ses investissements

- Possibilité d'investir sans risque 100% en euros pour avoir un capital et des intérêts garantis

- Existence de plusieurs types de fonds en euros toujours à capital garanti mais plus dynamiques

- Possibilité de diversifier ses investissements avec une allocation fonds en euros et UC en contrat multisupports

- Présence chez certains courtiers de la gestion conseillée pour avoir un avis sur ses stratégies ou des fonds

- Frais de gestion moins élevés pour ce mode de gestion

- Possibilité d'utiliser des options d'arbitrages automatisées
- Nécessite une certaine culture financière dans le cadre de contrats multisupports avec unités de compte

3 offres de gestion libre à découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

- Accessible dès 100€
- Pas de frais de versement ni d'arbitrage
- Frais de Gestion de 0,60%
- 2% / 2,8% de rendements en 2018 en fonds en euros
- 600 fonds / OPCVM / Immobilier / Certificat / Tracker

Découvrir


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

- 350€ offerts
- Accessible dès 1000€
- 2% de rendements en 2018 sur son fonds en euros
- 0,6% de frais de gestion
- 150 Fonds / OPCVM / Tracker

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !


- 150€ offerts
- Accessible dès 300€
- 2,5% de rendement net en 2018
- 0,75% de frais de gestion
- 350 fonds / OPCVM / Tracker (ETF) / Titre vif

Voir l'offre

2. La gestion Pilotée

La Gestion pilotée en résumé

- Faire fructifier son épargne sur le long terme en en déléguant la gestion

- Gagner du temps et de l’efficacité dans la mise en place
d’une assurance vie performante

- Confier la gestion de son assurance vie après avoir
défini un profil d'investissement

- Profil d’investissement possible : prudent, équilibré, dynamique

- Multiples mandats selon vos objectifs
(spécialisé pour la retraite, dans les actions, par secteur d'activité, géographique…)

- Investir dans des marchés plus risqués et dynamiques sans connaissance nécessaire

- Autre appellation : Gestion déléguée, Gestion sous Mandat
Plus de détails sur la gestion pilotée

Faire fructifier son épargne par l’intermédiaire de l’assurance vie n’est pas à la portée de tout le monde, étant donné les connaissances pointues que cela exige en matière de compréhension des marchés financiers et du temps que cela implique. C’est sur ce constat que de nombreux épargnants se tournent vers la gestion pilotée (ou gestion déléguée) de leur assurance vie.

Ce mode de gestion d’un contrat d’assurance vie permet ainsi, après avoir défini avec le gestionnaire son profil d’investisseur (par exemple : défensif, équilibré et agressif) – les termes peuvent varier en fonction des assureurs), de confier la répartition et les arbitrages entre les différents supports de son capital. Ce faisant, l’assuré n’a donc pas à gérer ses investissements, qui sont donc confiés au gestionnaire.

Ce mode de gestion d’assurance était auparavant réservé aux grandes fortunes mais s’est démocratisé avec l’arrivée d’internet et plus particulièrement des courtiers et banques en ligne.

Aujourd’hui, étant donné les avantages de ce mode de gestion d’assurance vie, de nombreux assureurs proposent une gestion pilotée de leurs contrats.

>Quels sont les avantages d’une gestion pilotée?

Le premier avantage de la gestion pilotée d’un contrat d’assurance vie est naturellement de gagner du temps et de l’efficacité dans la mise en place d’une assurance vie performante, surtout si vous n’avez pas le temps et les connaissances de vous en occuper.

Elle permet ainsi de dynamiser facilement son épargne sur le long terme et s’intègre parfaitement dans une stratégie globale si jamais vous avez par exemple d’autres assurances vie plus sécurisées (par exemple en gestion libre totalement en fonds en euros et une autre en gestion pilotée, plus agressive), vous permettant ainsi d’opter pour le marché actions sans avoir une connaissance approfondie de cette classe d’actifs.

>Qui s’occupe concrètement de faire les investissements ?

Le plus souvent, il ne s’agit pas de l’assureur ou du distributeur, mais d’une société extérieure – banque, société de gestion de portefeuille, société de notation ou d’évaluation de fonds d’investissement – qui réalise la gestion de votre contrat d’assurance vie.

On peut par exemple citer Rothschild Gestion, Oddo BHF AM, Amundi Asset Management ou encore Carmignac. Il faut savoir que deux contrats d’assurance vie chez un même assureur peuvent être gérés par des gestionnaires différents en fonction des caractéristiques desdits contrats. Depuis quelques années, certaines Fintechs allient technologie et savoir-faire financier pour proposer une gestion pilotée moins chère et plus personnalisée (Nalo par exemple).

Voici une vidéo de l’assureur Generali pour en savoir plus sur le sujet de la gestion pilotée :

 

>Sur quels critères sont réalisés les investissements et arbitrages ?

Lors de la souscription de votre contrat d’assurance-vie, vous devrez répondre à un questionnaire afin de définir votre profil d’investisseur. Votre profil sera défini avant tout en fonction de votre aversion au risque, mais également vis à vis de votre horizon de placement (moyen / long terme).

C’est sur cette base que la stratégie d’investissement sera définie, à l’instar d’un cap ou d’un cahier des charges à respecter – et que le gestionnaire réalisera les investissements sur les fonds (diversification du risque avec répartition fonds euros / unités de compte) ainsi que les arbitrages (souvent une opération par trimestre ou plus si l’évolution des marchés le justifie) conformément à votre profil.

>Quels sont les frais d’une gestion pilotée ?

Les frais d’une gestion pilotée d’une assurance vie se répartissent sur 3 types de frais :

  1. les frais du contrat : les frais prélevés par l’assureur
  2. les frais de mandat : les frais qui sont prélevés par le gestionnaire (qui est souvent différent de l’assureur)
  3. les frais liés aux unités de compte : les frais qui sont prélevés par les gérants de fonds.

Il est important de comprendre que les frais cumulés, surtout la part sur les unités de compte, peuvent évidemment venir rogner sur le long terme sur les performances nettes d’actifs dynamiques censées apporter du rendement, comme les actions.

C’est donc un paramètre à prendre en considération dans le choix de votre assurance vie, et c’est la raison pour laquelle est il est conseillé, particulièrement pour une gestion pilotée, de s’orienter vers des contrats en ligne pour optimiser au mieux les frais.

Dans cette perspective, nous allons vous délivrer deux tableaux pour bien visualiser l’ensemble des frais dans le cadre d’une gestion pilotée 100% en fonds en euros et d’une gestion pilotée 100% avec des unités de compte.

Voici donc pour commencer un vue d’ensemble des frais d’un contrat sous gestion pilotée avec uniquement des fonds 100% en euros :

Gestion Pilotée : Frais de contrats avec investissement 100% en fonds en euros

Contrat et Offre

Assureur

Frais
de gestion

Gestionnaire

Min. Versement

Site officiel


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

0,6%

1000€

Découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

0,6%

500€

Découvrir


Placement Direct
400€ offerts !

0,6%

1000€

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !


0,75%

300€

Découvrir


Boursorama Vie
-

0,75%

300€

Découvrir


Fortuneo Vie
200€ offerts !

0,6%

1000€

Découvrir


Bforbank Vie
120€ offerts !

0,6% à 0,7%

5000€

Découvrir

Sans surprise, on constate que les acteurs en ligne proposent bien des frais très compétitifs en comparaison d’autres offres plus traditionnelles.

On peut faire le même constat si l’on étudie cette vue d’ensemble des frais d’un contrat sous gestion pilotée avec uniquement cette fois des unités de compte :

Frais de contrats avec investissement 100% en UC

Contrat et Offre

Assureur

Frais
(Contrat + Mandat + UC)

Gestionnaire

Min. Versement

Site officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

1,5% à 1,65%

1000€

Découvrir


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

1,47% à 1,6%

1000€

Découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

2,7% ou 2,8% selon assureur

1000€

Découvrir


Placement Direct
400€ offerts !

0.6% à 1¨%

1000€

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !


0,75% à 2,25%

300€

Découvrir


Boursorama Vie
-

2,45% à 3,05%

3000€

Découvrir


Fortuneo Vie
200€ offerts !

2,3% à 3,2%

1000€

Découvrir


Bforbank Vie
120€ offerts !

2,65% à 3,25%

5000€

Découvrir

> Quels sont les désavantages d’une gestion pilotée ?

Tout d’abord, la gestion pilotée génère des frais supplémentaires, sauf de très rares exceptions, en plus des frais du contrat prélevés par l’assureur. Aussi, qui dit frais supplémentaires dit impact sur la performance de la rémunération de votre contrat d’assurance vie.

Ces frais résident le plus souvent en une majoration des frais de gestion des fonds en unités de compte ou encore des frais liés aux opérations d’arbitrage, les frais de mandats prélevés par le gestionnaire de la gestion pilotée.

> Quelle est la différence avec une gestion sous mandat ?

En réalité, une gestion pilotée est une gestion sous mandat, dans la mesure où le pilotage de votre assurance vie sera réalisé par un gestionnaire. La différence réside dans le fait que la gestion pilotée est une gestion collective sous mandat, tandis que la gestion sous mandat se fait individuellement, c’est la raison pour laquelle on nomme aussi cette dernière gestion discrétionnaire ou encore gestion sur mesure.

Elle est réservée aux contrats d’assurance vie dont la valorisation est importante. La gestion pilotée est quant à elle accessible dès une centaine d’euros.

> Quels sont les types de profil possibles ?

Typiquement, la différence entre ces profils réside dans la répartition des supports (fonds en euros et fonds en actions) dans lesquels votre épargne sera investie :

  • le profil prudent : risque limité avec rendement limité
  • le profil équilibré : les actifs sont diversifiés avec une tendance au risque plus élevé qu’un profil prudent mais avec un rendement supérieur
  • le profil dynamique : dans ce mandat, le rendement est l’objectif avec une composition d’actifs majoritairement en action, mais avec en conséquence un risque plus important que les deux autres contrats

Il est possible pour l’assuré de changer de profil d’investisseur, mais cette démarche occasionnera souvent des frais.

Vous trouverez une multitude de mandats possibles avec des objectifs divers qui seront fonction des vôtres. Il est ainsi par exemple possible d’avoir recours à des mandats spécialisés sur des types de supports (actions, obligations, ETF…), par secteur d’activité ou encore par secteur géographique. Certains mandats peuvent également être adaptés pour des projets précis, comme la préparation à la retraite, avec la gestion profilée à l’horizon par exemple qui est proposée chez Nalo, Linxea ou encore Monabanq.

> Est-il possible d’avoir un contrat sous gestion pilotée avec une partie en gestion libre ?

Certains contrats d’assurance vie peuvent proposer cette possibilité, mais la plupart appliqueront la gestion pilotée à l’intégralité de votre contrat. Vous avez toutefois le loisir, dans le cas où vous voudriez réaliser des arbitrages, de changer de mode de gestion pour opter pour la gestion libre.Vérifiez avant que cette opération n’est pas génératrice de frais.

> Existe-t-il des contrats d’assurance vie par défaut en gestion pilotée?

Oui, certains assureurs proposent des contrats d’assurance vie directement en gestion pilotée, c’est par exemple le cas de Nalo Patrimoine et de  Yomoni Essentiel.

Voici une vue d’ensemble des résultats des distributeurs de contrats d’assurance vie en gestion pilotée sur les 3 dernières années, selon les profils proposés pour chacun d’entre eux :

Profil de mandat

2016

2017

2018

Sur 3 ans

Site Officiel

Nalo Défensif

+5,5%

+2,4%

-1,5%

+2,13%

En savoir plus

Nalo Equilibré

+6,4%

+4,6%

-3,4%

+ 2,53%

En savoir plus

Nalo Offensif

+7%

+7,7%

-5,8%

+2,97%

En savoir plus

Nalo Agressif

+ 7,1%

+ 9,3%

-6,9%

+ 3,17%

En savoir plus

Ecoresponsable avec 50% actions

+4,2%

+4,4%

-1,9%

-2,23%

En savoir plus

Linxea Avenir Defensif

+2,71%

+2,24%

-2,18%

+0,92%

En savoir plus

Linxea Avenir
Equilibré

+3,08%

+3,49%

-4,80%

+0,59%

En savoir plus

Linxea Avenir
Dynamique

+3,43%

+4,89%

-6,42%

+0,63%

En savoir plus

Linxea Avenir
Agressif

+3,53%

+6,03%

-8,84%

+0,02%

En savoir plus

Yomoni Vie P5

4%

5,3%

-4,9%

+1,47%

En savoir plus

Yomoni Vie P8

7,2%

7,8%

- 7,9%

+2,37%

En savoir plus

Yomoni Vie P10

7%

10,4%

-10,2%

+2%

En savoir plus

Bforbank Vie
Prudent

1,53%

1,47%

-2,57%

+0,14%

En savoir plus

Bforbank Vie
Equilibré

1,11%

3,61%

-6,13%

-0,47%

En savoir plus

Bforbank Vie
Dynamique

0,58%

5,88%

-8,22%

-0,59%

En savoir plus

Bforbank Vie
Offensif

1,73%

8,41%

-9,05%

+0,36%

En savoir plus

Boursorama Vie
Defensif

+ 3,56%

+4,80%

-7,23%

+0,38%

En savoir plus

Boursorama Vie
Equilibré

+4,12%

+5,91%

-10,11%

+6,71%

En savoir plus

Boursorama Vie
Dynamique

+5,09%

7,31%

-12,53%

-0,04%

En savoir plus

Boursorama Vie
Offensif

+6,73%

+11,58%

-14,76%

+1,18%

En savoir plus

Boursorama Vie
Réactif

-

+6,27%

-12,95%

-3,34%

En savoir plus

Fortuneo Vie
Modéré

NC

2,81%

-2,65%

+0,08%

En savoir plus

Fortuneo Vie
Equilibré

NC

7,62%

-7,5%

+0,06%

En savoir plus

Fortuneo Vie
Dynamique

NC

7,72%

-6,35%

+0,69%

En savoir plus

Avantages et inconvénients de la Gestion pilotée

Les plusLes moins
- Déléguer la gestion de ses investissements à des gestionnaires expérimentés

- Définir avec lui au préalable un profil d'investissement

- Investir sur des actifs plus risqués et dynamiques sans connaissance nécessaire
- Frais supplémentaires dans ce type de mandat de gestion

3 offres de gestion pilotée à découvrir

- Tarifs parmi les moins chers du marché (1,65%) en gestion pilotée
- Pas de frais d'entrée, de versement ni d'arbitrage, ni de sortie
- Fonctionnalité unique de sécurisation progressive : ne risquez plus de voir votre capital baisser au moment où vous en avez besoin.
- Possibilité d’investir dans un placement socialement responsable

Découvrir

- Tarifs parmi les moins chers du marché (1,6%) en gestion pilotée
- Pas de frais d'entrée, de versement ni d'arbitrage
- Accessible à partir de 1000€
- 10 profils d'assurance vie disponibles pour investir

Découvrir

- Ticket d'entrée accessible à 300€
- Absence de frais sur les versements et sur les arbitrages
- 5 mandats de gestion disponibles
- 2,75% de frais de gestion

Découvrir

3. La gestion profilée

La gestion profilée résumée en 9 points

- Concerne certains contrats d’assurances vie multisupports

- Définir une orientation d'investissement avec des arbitrages automatisés

- L’épargnant définit une orientation d’investissement et n’a plus rien à faire

- L'assureur réalise les opérations de financement en fonction du profil défini

- Absence de frais supplémentaires pour cette option de gestion

- 3 formes possible s: support profilé, répartition profilée, à l’horizon
Plus d’informations sur la gestion profilée

La gestion profilée est l’un des modes de gestion de l’assurance vie qui rencontre un certain succès en raison de ses caractéristiques permettant à l’épargnant de déléguer la gestion des investissements.

Proposée avec certains contrats d’assurance vie en multisupports, la gestion profilée consiste en une gestion automatisée des investissements, en fonction d’un profil de risque défini au préalable avec l’assureur.

Gérer un contrat d’assurance vie demande du temps et des connaissances précises. C’est la raison pour laquelle si vous n’avez ni le temps ni les compétences pour réaliser des arbitrages efficients sur votre contrat d’assurance vie, il peut être particulièrement intéressant d’en confier la gestion à des experts.

Facile à mettre en œuvre et exempt de frais supplémentaires pour sa souscription, la gestion profilée se situe entre la gestion libre et la gestion sous mandat.

Elle permet de ne pas gérer directement son contrat tout en impulsant une orientation d’investissement à son capital, qui s’illustrera par des arbitrages orchestrés par votre assureur de manière automatisée, avec une répartition entre actifs sécurisés (obligations, actions, fonds en euros…) et risqués (actions, immobilier, titres vifs…).

> Les différentes formes

Selon les contrats d’assurance vie et les assureurs, la gestion profilée peut prendre 3 formes différentes :

  • le support profilé
  • la répartition profilée
  • la gestion profilée à l’horizon

> Le support profilé

Proposé dans certains contrats d’assurance vie, le support profilé permet à l’épargnant de se voir proposer directement des supports en unités de compte correspondant à un profil de risque d’épargnant défini au préalable avec l’assureur.

Ainsi, le souscripteur peut définir une stratégie en fonction de ses besoins et ainsi investir dans un ou plusieurs fonds de son choix.

Il aura par exemple le choix entre un profil priorisant la sécurité, l’équilibre ou encore l’offensivité, les dénominations variant en fonction des contrats d’assurances vie mais embrassant la palette de risque possible dans le cadre d’une stratégie d’investissement.

Rien n’empêche d’ailleurs au souscripteur de compléter ce support avec d’autres unités de compte mais également des fonds en euros.

L’intérêt de ce type de mode de gestion de son contrat d’assurance vie réside dans le fait qu’il permet de grandement simplifier la gestion de son épargne, sans avoir à gérer la répartition de son capital entre différentes classes d’actifs ou encore de leur répartition géographique, cela étant laissé à la discrétion de l’assureur.

> La répartition profilée

Dans le cadre d’une répartition profilée, l’assureur va simplement émettre une recommandation de répartition entre les différents supports qu’il propose, toujours en fonction de votre profil d’épargnant et donc d’une stratégie d’investissement spécifique.

Ce sont des contrats clés en main qui vont ainsi venir répondre à votre profil d’épargnant avec des arbitrages spécifiques. Par exemple, pour un profil sécurisé, la proportion sera majoritairement orientée vers des fonds en euros et moins vers des supports de type actions. Pour un profil plus agressif, la proposition sera orientée vers des actifs plus risqués, comme les actions.

Une fois le choix du profil établi, les versement seront automatiquement attribués sur la base de cette répartition.

Il est à noter que certains contrats d’assurance vie peuvent intégrer une réallocation automatique ou sur option dans le but de maintenir cette répartition dans le temps entre les différents fonds.

Voici une visibilité sur quelques acteurs de l’assurance vie proposant le mode de gestion profilée :


> La gestion profilée à horizon

Proposée sur certains contrats d’assurance vie multisupports, il vous sera proposée une gestion profilée à l’horizon.

Il s’agit d’une gestion évolutive de vos placements sur le long terme définie en fonction de vos objectifs de rentabilité et de votre âge et ce de manière automatisée.

Il s’agit d’un mode de gestion qui est souvent utilisé pour les personnes qui souhaitent se constituer une épargne pour leur retraite, c’est la raison pour laquelle la gestion profilée à l’horizon est appelée par certains assureurs « sécurisation progressive de l’épargne » comme dans un PERP.

gestion profilée retraite
Avec son option profil épargne Retraite évolutive, Monabanq met à disposition un système de gestion profilée à l’horizon, qui peut notamment être utilisée pour préparer sa retraite.

Concrètement, votre épargne sera investi entre plusieurs supports. L’épargnant décide en amont avec le gestionnaire de son assurance vie les arbitrages qui seront appliqués sur le long terme (dans un horizon souvent compris entre 5 et 30 ans) concernant la répartition des supports financiers composant le contrat d’assurance vie.

A mesure que la date définie approche (par exemple vos 30 ans, vos 45 ans ou vos 65 ans si vous désirez préparer votre retraite), la répartition des actifs se met à évoluer automatiquement, passant d’un mode de gestion dynamique à un profil de gestion plus sécurisé ; d’une répartition majoritairement tournés vers des actifs risqués (actions…) à des actifs plus prudents (obligations, fonds en euros…).

Si vous utilisez ce mode de gestion à un large horizon, il s’agit d’un pari à long terme, à savoir une évolution positive de la conjoncture sur cette horizon.

cette gestion est donc préconisée dans ce cas aux épargnants qui ont une certaine pratique de l’investissement, étant donné les risques qu’implique un investissement de long terme.

>Le coût d’une gestion profilée

Au niveau des frais et du coût lié à ce mode de gestion d’assurance vie, l’intérêt de la gestion profilée réside avant tout dans le fait qu’elle n’engendre pas de frais supplémentaires, contrairement à la gestion pilotée.

Il faut toutefois rester conscient que des frais pourront s’appliquer en cas de souscription de l’option réallocation automatique, qui peut être payante en fonction des contrats d’assurances vie, mais aussi des arbitrages qui peuvent intervenir dans le cadre de cette démarche.

Avantages et inconvénients de la Gestion Profilée

Les plusLes moins
- Déléguer ses investissements de manière automatisée

- Impulser une orientation d'investissement avec des arbitrages automatisés

- Option qui n'implique pas de frais supplémentaires (contrairement à la gestion pilotée)

- Bon compromis entre une gestion libre et une gestion pilotée (ou sous mandat)
- Proposée uniquement avec certains contrats d'assurance vie multisupports

- Pas de garantie en capital

3 offres de gestion profilée à découvrir

- 150€ offerts !
- 4 profils disponibles : défensif, équilibré, dynamique et agressif
- Absence de frais d'entrée, de versement et d'arbitrage
- Outil Linxea Profiler pour gérer sa gestion profilée
- Pas de frais supplémentaires

Découvrir

- 200€ offerts !
- Réallocation automatique
- 4 profils d'investissement : prudent, équilibré, dynamique, offensif
- Pas de frais supplémentaires

Découvrir

- 200€ offerts !
- 3 fonds profilés disponibles : modéré, équilibre et tonique
- Pas de frais d'entrée, de versement ni d'arbitrage
- 0,6% de frais de gestion
- 4 profils d'investissement disponibles
- Pas de frais supplémentaires

Découvrir

Les frais de l’assurance vie

En résumé sur les frais d’un contrat d’assurance vie

- 6 catégories de frais, variables selon votre type d’investissement

- Importance de les comparer pour optimiser son rendement

- Banque en ligne / courtiers en ligne / robot advisor proposent les meilleurs frais

Un contrat d’assurance vie génère un certain nombre de frais qui peuvent être nombreux selon l’activité sur le contrat, que ce soit en gestion libre, pilotée ou profilée.

Le fait d’avoir une bonne compréhension globale des différents frais qui peuvent être appliqués sur un contrat permet :

  • de comparer les contrats d’assurances vie entre eux
  • de pouvoir visualiser la manière dont ils vont venir rogner votre rendement
  • de définir avec plus de précision votre rendement actuel

Ainsi, peu importe votre profil au final, il est intéressant de pouvoir comparer les frais des différents contrats d’assurance vie afin d’avoir non seulement une bonne compréhension de leur nature, mais aussi pour mieux visualiser votre rendement net.

Un variation d’un seul pourcentage peut avoir des conséquences importantes sur le rendement, alors autant prendre en compte ce critère de manière attentive 🙂

Les frais d’adhésion

Les frais d’adhésion d’un contrat d’assurance vie (appelés également frais de dossier) correspondent au montant demandé par l’établissement avec qui vous allez souscrire le contrat d’assurance pour la mise en place du contrat, souvent quelques dizaines d’euros.

La demande de tels frais est assez rare, et est souvent réservée aux associations d’épargnants, correspondant aux frais d’adhésion à l’association (AFER ou encore AGIPI). Si jamais vous en rencontrez, vous pouvez facilement les négocier.

Dans la plupart des cas, et particulièrement pour les contrats d’assurance vie distribués en ligne, ces frais seront inexistants et ce sera même le contraire : on vous offrira un bonus de bienvenue pour vous inciter à ouvrir une assurance vie !

Les frais de versement

Les frais de versement (ou frais d’entrée) correspondent aux frais qui vous seront exigés à chaque fois que vous réaliserez un versement sur votre contrat d’assurance vie. Ils représentent un pourcentage du montant que vous allez verser et ne pourront dépasser les 5% chaque année.

En sachant que la rémunération moyenne des fonds en euros est de 2 à 3%, prendre le temps de considérer le montant des frais de versement a une réelle importance…

Sachez que vous avez la possibilité de pouvoir négocier ces frais, surtout si le montant de vos versements est important.

Nous vous conseillons ainsi d’opter pour un contrat qui propose au gros maximum 2 à 3% de frais d’entrée, sachant que de plus en plus de contrats – notamment ceux proposés par les banques en ligne – proposent tout simplement une exonération des frais d’entrée.

Contrat &
Assureur

Frais de versement

Site Officiel

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

0%

Découvrir

Les frais d'arbitrages
Les frais d’arbitrages correspondent aux frais qui vont être prélevés lorsque la répartition du portefeuille d’une assurance vie multisupports est modifiée, c’est à dire lorsqu’une partie du capital va du fonds en euros vers des unités de compte ou inversement. Les arbitrages peuvent résulter :

  • de l’initiative de l’épargnant (on parle d’arbitrage à la demande ou manuel)
  • de l’exécution d’une option de gestion (on parle d’arbitrage automatique)

La plupart du temps, les frais d’arbitrage à la demande sont offerts pour les contrats souscrits sur internet, mais les autres distributeurs de contrats d’assurances vie (association épargnant, conseiller en gestion de patrimoine, banques, mutuelles…) peuvent vous prendre jusqu’à 1% du montant, même si de plus en plus ces derniers proposent un nombre d’arbitrages offert par année.

La problématique des frais d’arbitrage est donc vivement à prendre en considération si vous comptez être un investisseur actif sur votre contrat d’assurance vie.

Pour ce qui est des arbitrages automatiques, ils relèvent donc de l’exécution des options de gestion qui sont proposées par votre assureur, comme par exemple :

  • la sécurisation des plus-values (rapatriement des gains d’UC vers des fonds en euros)
  • la dynamisation des moins-values…

Dans la grande majorité des contrats, la mise en place d’options d’arbitrages automatisées est gratuite mais leur occurrence est payante.

Chaque établissement a ainsi sa propre politique en matière de tarifs concernant les frais d’arbitrages. Gardez cependant en mémoire que les banques en ligne, courtiers en ligne et robots advisor sont ceux qui sont le plus attractifs en matière de frais d’arbitrages.

Contrat &
Assureur

Frais d'arbitrage
à la demande

Frais d'arbitrage
automatiques

Site Officiel


Gratuits

Gratuits

Découvrir


Gratuits

Gratuits

Découvrir

Gratuits

-

Découvrir

Gratuits

-

Découvrir

Gratuits

Gratuits

Découvrir

Gratuits

Gratuits

Découvrir


Gratuits

Gratuits

Découvrir

Gratuits

1%

Découvrir

Gratuits

28€

Découvrir

Les frais de gestion
Les frais de gestion sont les frais qui visent à générer une rémunération directe ou indirecte aux sociétés de gestion des différents supports. Ainsi, les frais de gestion d’un contrat d’assurance vie seront basés sur un taux annuel correspondant à la valorisation du contrat en question. Ils peuvent donc être soit rapportés à un contrat en fonds en euros ou en unités de compte.

Pour les fonds en euros, c’est l’assureur du fonds qui en bénéficie, et ils sont compris entre 0,3% et 1% maximum de l’encours qu’il assure. Un fonds en euro compétitif en matière de frais de gestion tournera autour des 0,60%.

Pour les unités de compte il faut distinguer cette fois deux types de frais :

  • les fonds pour la société de gestion (variables selon les supports)
  • les fonds pour l’assureur (0,3 à 1%)

Un fonds en UC compétitif pour les frais de gestion oscillera quant à lui autour des 0,9%. Etant donné cette double tarification il est intéressant d’opter pour une assurance vie qui propose des fonds en UC avec 0% en frais de gestion.

Rappelons par ailleurs que si vous optez pour un gestion pilotée ou sous mandat, les frais de gestion seront plus importants.

Contrat &
Assureur

Frais de gestion

Site Officiel

0,85%

Découvrir


0,6%

Découvrir

0,7%

Découvrir

0,6% à 0,85%

Découvrir

0,6%

Découvrir

0,75%

Découvrir

0,75%

Découvrir

0,75%

Découvrir

0,6% à 0,75%

Découvrir

Les frais de transactions
Les frais de transactions peuvent s’appliquer en plus des frais classiques à partir du moment où l’épargnant décide d’investir sur des fonds plus exotiques (hors OPCVM ou fonds en euros) tels que :

  • les SCPI
  • les trackers
  • les titres vifs (investissement direct en actions de sociétés)
Les frais de sortie

Lors que vous allez rapatrier votre argent, faire ce que l’on appelle un rachat total ou partiel, il n’y a en principe pas d’autres frais s’appliquant, au-delà de ceux que nous vous avons présentés plus haut.

Plusieurs cas particuliers peuvent cependant venir ajouter des frais supplémentaires en cas de sortie.

En premier lieu, certains assureurs peuvent appliquer des frais de sortie d’un montant pouvant aller jusqu’à 5% en cas de sortie anticipée avant son échéance classique, à savoir 8 ans, même si la pratique devient rarissime, même en cas de sortie anticipée.

Certains fonds exigent aussi dans de rares cas une durée minimale de conservation sous peine de se voir appliquer des frais de pénalités en cas de sortie anticipée, comme cela peut être le cas du fonds Euro Allocation Long Terme.

Enfin, si votre retrait correspond à une sortie en rente, certains frais supplémentaires, correspondant souvent à quelques points de pourcentage, peuvent s’appliquer :

  • des frais de conversion (transformation du capital en rente viagère)
  • des frais d’arrérage ; à chaque fois que votre rente vous sera versée
  • des frais de gestion des rentes : ce sont des frais de gestion d’un montant compris entre 0,5% et 1%

Contrat &
Offre

Frais de sortie
en cas de retrait

Site Officiel


0€

Découvrir


0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

0€

Découvrir

Voici un récapitulatif des principaux frais que vous pourrez rencontrer avec notre sélection de distributeurs de contrats d’assurance vie :

Contrat & Offre

Frais de gestion

Frais de versement

Frais d'arbitrage à la demande

Frais d'arbitrage automatiques

Frais de sortie si retrait

Site Officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

0,85%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Linxea Avenir
150€ offerts !

0,6%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Yomoni Essentiel
-

0,7%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Placement Direct
400€ offerts !

0,6%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Binck Vie
150€ offerts !

0,75%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Bforbank Vie
120€ offerts !

0,6% à 0,85%

0%

Gratuits

Gratuits

0€

Découvrir


Bourse Direct Horizon
-

0,75%

0%

Gratuits

1%

0€

Découvrir


Boursorama Vie
-

0,75%

0%

Gratuits

1%

0€

Découvrir


Fortuneo Vie
200€ offerts !

0,6% à 0,75%

0%

Gratuits

28€

0€

Découvrir

Ce qu’il faut savoir sur la fiscalité

En résumé sur la fiscalité de l’Assurance vie

- Rachat après 8 ans permet de bénéficier de la fiscalité la plus optimale

- Jusqu'à 152.500€ sans qu'il n'y ait à payer de frais de succession

- L'assurance vie est une niche fiscale très performante

Pour bien comprendre l’assurance vie, il est aussi fondamental de bien comprendre le fonctionnement de sa fiscalité, pour profiter au mieux de son potentiel de niche fiscale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que lorsque l’on est néophyte, comprendre la fiscalité de l’assurance vie est tout sauf simple !

Entre les différentes réformes, la flat tax ou encore les nouvelles réglementations mises en place au fil du temps, la fiscalité de l’assurance vie est assez complexe à appréhender.

Il ne faut pas aussi oublier que l’assurance vie est un outil de transmission très intéressant car il peut être jusqu’à un certain montant sans frais de succession !

Mais rassurez-vous, comme à notre habitude, nous allons tâcher d’éclaircir votre lanterne ! 🙂

La fiscalité sur les rachats

Alors pour y voir plus clair, il faut retenir que la fiscalité que vous allez payer sur votre assurance vie dépend de :

  • la date des versements (27/09/2017 ou avant)
  • l’âge de votre contrat d’assurance vie : inférieur à 4 ans, entre 4 et 8 ans, supérieur à 8 ans
  • le montant des versements réalisés sur vos contrats d’assurances vie.

Voici un tableau récapitulatif pour visualiser concrètement à combien vont vous être imposés vos rachats sur l’assurance vie :

Age contrat / Date versement

Avant le 27/09/2017

Après le 27/09/2017

Moins de 4 ans

52,2%

30%

Entre 4 et 8 ans

32,2%

30%

Plus de 8 ans

Abattement de 4.600€
et au-delà 24,7%

4.600€ d’abattement par an +
Moins de 150.000 : 24,7%
Plus de 150.000 : 30%

Quelques conseils / remarques :

  • Il est donc fondamental d’ouvrir le plus tôt possible une assurance vie, pour bénéficier de cette fiscalité avantageuse à partir de 8 ans et profiter de votre épargne augmentée des intérêts
  • Ouvrir une assurance vie le plus tôt possible ne nécessite d’ailleurs pas d’avoir un capital important : des contrats sont désormais accessibles à partir de 100€. Si vous avez un faible capital mais que vous désirez alimenter votre assurance vie dans le temps, veillez à bien vérifier l’absence de frais sur les versements pour optimiser au mieux votre placement
  • Vous n’avez rien à déclarer ni à payer en terme d’impôt : vous n’en paierez qu’à partir du moment où vous effectuerez des retraits (partiel ou total), sachant que ce sont les plus-values comprises dans votre rachat qui seront imposées.
  • Si votre rachat se fait sur un contrat de plus de 8 ans, vous bénéficierez d’une exonération d’impôt si la somme retirée comprend moins de 4.600€ d’intérêts pour les personnes seules et 9.200€ pour les couples mariés ou qui seraient pacsés, soit potentiellement des montants de capital importants dans chaque cas.
La fiscalité sur la succession

Lors de la mise en place de l’assurance vie, vous pouvez librement désigner quels seront les bénéficiaires en cas de décès. La loi prévoit que vous pourrez ainsi leur transmettre jusqu’à 152.500€ sans qu’ils aient à payer de frais de succession, ce qui est plutôt intéressant.

Deux cas se présentent selon l’âge du défunt :

  1. les sommes versézs par le défunt avant 70 ans seront soumises à un abattement de 152.500€ puis prélèvement forfaitaire de 20%. La part qui dépasse les 700.000€ après cet abattement de 152.500€ sera soumise à un prélèvement forfaitaire de 31,25%. Il faut que les sommes soient versées après le 13 octobre 1998.
  2. les sommes versées par le défunt après 70 ans seront soumises aux droits de successions, en jouissant toutefois d’un abattement de 30.500€. Si le contrat a été ouvert avant le 20 Novembre 1991 et si les versements ont été effectués avant le 13 Octobre 1998, l’exonération fiscale sera alors totale.

L’intérêt de cette fiscalité particulière, au-delà des réductions fiscales possibles, est que vous avez la possibilité de pouvoir transmettre votre assurance à d’autres personnes que votre cercle familial : ami, enfant, partenaire de PACS…

L’assurance vie : un produit pertinent à plus d’un point

Vous l’aurez compris, l’assurance vie mérite bien son succès à la vue de ses caractéristiques plus qu’intéressantes en matière d’épargne, de prévoyance et aussi dans la niche fiscale qu’elle constitue.

L’intérêt de l’assurance vie réside aussi dans les multiples possibilités qu’elle offre en matière d’investissement avec :

  • le choix des supports d’investissement (divers types de fonds en euros ou unités de compte) permettant de dépasser le cadre restreint du PEA (uniquement actions et qui est plafonné)
  • le choix du type de contrat : qu’il s’agisse d’un contrat mono support (fonds en euros) pour une sécurité maximale ou d’un contrat multi-supports mêlant les deux types de fonds, avec le choix de la stratégie d’investissement
  • le choix du mode de pilotage du contrat d’assurance vie : qu’il s’agisse d’une gestion totale des investissements ou encore d’une gestion pilotée, avec dans ce dernier cas une orientation définie au préalable entre vous et le gestionnaire du contrat

D’autres avantages indéniables viennent compléter ce dispositif, avec notamment une liquidité du capital (liberté de retrait et de versement), une fiscalité très performante notamment après 8 ans de détention du contrat, le fait que le contrat ne peut entrer dans une succession…

Si l’idée de souscrire un contrat d’assurance vie vous intéresse, voici  5 conseils intéressants à appliquer concernant votre futur contrat d’assurance vie :

  1. D’une manière globale, ouvrez une assurance vie le plus tôt possible afin de pouvoir bénéficier au plus tôt de la réduction fiscale passés les 8 ans du contrat, et ce même si vous n’avez pas un capital important. De nombreux courtiers en ligne proposent d’ouvrir une assurance vie avec quelques centaines d’euros seulement (comme Linxea par exemple) et avec en plus la plupart du temps aucun frais sur les versements ! Enfin, tant que vous ne réalisez pas de rachats (retraits) vous n’avez rien a déclarer à l’administration fiscale.
  2. Si vous êtes débutant et que vous désirez ne prendre aucun risque, alors le mieux est d’investir dans une assurance vie multisupports en gestion libre avec un portfolio 100% composé de fonds en euros : votre capital sera garanti, tout comme vos plus values, et vous bénéficierez d’un rendement positif quoi qu’il arrive.
  3. Si vous désirez investir dans les unités de compte, des actifs donc plus volatiles, n’oubliez pas que plus vous investirez sur le long terme, plus vous serez en mesure d’absorber la volatilité et le risque encouru.
  4. Si vous optez pour la gestion pilotée, n’oubliez pas qu’elle peut générer des frais en plus. Rien ne vous empêche par ailleurs d’ouvrir une assurance vie en fonds en euros en parallèle dans l’optique de mieux couvrir votre risque.
  5. Le choix d’un courtier en ligne multi-assureurs reste à nos yeux le meilleur choix possible en raison de la tarification (en gardant à l’esprit que des frais trop importants peuvent venir plomber votre rendement), du nombre de contrats disponibles, de la souplesse d’utilisation qu’ils offrent, de la possibilité d’avoir souvent accès à un deuxième fonds en euro plus dynamique et enfin de leur accessibilité, avec un versement minimum faible, comme le confirme le tableau ci-dessous :

Contrat et Offre

Assureur

Fonds Euro 2018

Fonds UC

Versement min.

Site Officiel


Nalo Patrimoine
3 mois de frais offerts !

2,25%

29 fonds /
OPCVM / Trackers / Investissement Socialement Responsable

1000€

Voir l'offre


Linxea Avenir
150€ offerts !

2%
2,8%

600 fonds / OPCVM / Immobier / Certificat - Tracker

100€

Voir l'offre


Yomoni Essentiel
350€ offerts !

2%

150 Fonds / OPCVM / Tracker

1000€

Voir l'offre


Darjeeling
400€ offerts !

1,7%

950 Fonds / OPCVM /Immobilier / Tracker

1000€

Voir l'offre


Binck Vie
150€ offerts !


1,65%
2,25%

350 fonds /OPCVM /Tracker (ETF) / Titre vif

300€

Voir l'offre


Bourse Direct Horizon
170€ offerts !

Lancé en Janvier 2019

150 fonds / OPCVM / Actions / Titres vifs / Trackers

300€

Voir l'offre


Fortuneo Vie
200€ offerts !

2%
2,8%

200 fonds / OPCVM / Tracker / Certificat / Immobilier

100€

Voir l'offre


Boursorama Vie
-

1,65%
2,31%

280 Fonds / OPCVM / Tracker

300€

Voir l'offre


Monabanq Vie
-

1,65%
2,25%

270 Fonds / OPCVM

1000€

Voir l'offre


Bforbank Vie
120€ offerts !

2,1%
2,9%

50 fonds / OPCVM / Immobilier

1000€

Voir l'offre

Nous espérons que ce guide sur l’assurance vie vous aura permis de mieux comprendre cet univers, qui n’est pas forcément facile d’accès pour des débutants. N’hésitez pas à noter la qualité de ce dossier et à nous laisser un petit commentaire ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *