Swile : une levée de fonds de 70 millions d’euros et des projets de diversification

La carte restaurant Swile
La start-up Swile (ex-Lunchr) dédiée aux titres restaurants a lancé sa 4ème levée de fonds depuis sa création il y a 4 ans, réunissant ainsi pas moins de 70 millions d’euros. Une somme importante qui lui permettra de financer ses projets de diversification et d’internationalisation.

Levée de fonds de 70 millions d’euros pour une start-up en croissance exponentielle

Depuis sa création en 2016, la start-up Swile (anciennement Lunchr) a réalisé 4 levées de fonds, avec des investisseurs qui lui sont désormais fidèles comme Bpifrance, Index Ventures et Idinvest. Après trois levées de fonds de 2,5 millions (en 2017), 11 millions (en 2018) puis 30 millions d’euros (en 2019), sa dernière levée de fonds s’élève à 70 millions d’euros.

Le principe de Swile est simple et efficace : la start-up propose à ses clients une carte sur laquelle sont regroupés tous leurs titres restaurants. Un service dématérialisé associé à une application mobile, à la fois écologique et pratique, dans la tendance actuelle.

Grâce à ces levées de fonds, Swile s’est fait une place sur le marché des titres restaurants, en développant ses propres titres restaurants (depuis février 2018) et en proposant une solution dématérialisée pour les gérer facilement.

Les utilisateurs Swile pourront ainsi utiliser leur carte dans de nombreux commerces (restaurants, supermarchés, boulangeries). En 4 ans d’existence, la start-up a bien grandi : Swile a déjà une solide base de 8 000 entreprises clientes, pour un total de 210 000 employés bénéficiaires (soit 7 % du marché d’après son fondateur Loïc Soubeyrand).

Swile : quelles perspectives d’évolution ?

Avec cette levée de fonds de 70 millions d’euros, Swile compte continuer à grandir, notamment en se diversifiant. L’objectif final de Swile, c’est d’intégrer sur une seule carte dématérialisée tous les avantages des salariés : les titres restaurants, les titres cadeaux (prochaine nouveauté d’ici la rentrée), les titres mobilité…

A moyen terme, soit dans une période de 3 ans, le fondateur de Swile aimerait dépasser les 20 % de parts de marché sur chacun de ces segments, et continuer à développer d’autres segments pour rendre la carte de plus en plus attractive pour les employés.
Un autre projet de Swile est de développer une solution pour booster la vie d’équipe au travail, par le biais de cagnottes, ou en facilitant la prise de rendez-vous ou les échanges entre collaborateurs.

Swile, les perspectives
@ Swile.co

L’objectif est bien sûr d’augmenter l’engagement des collaborateurs sur leur lieu de travail et donc leur productivité ! Sur ce projet, Swile s’inspire des pionniers dans ce domaine, comme Leetchi, Lydia, ou autres, tout en appliquant leurs idées innovantes à l’univers du travail.
En résumé, en devenant Swile, Lunchr cherche avant tout à se diversifier et à ne plus être assimilée uniquement aux titres restaurants !

Swile : à quand une présence à l’international ?

Pour le moment, Swile n’est disponible qu’en France. Toutefois, la start-up ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et a déjà des projets d’internationalisation. Swile compte en effet se lancer au Brésil, 1er marché mondial sur le secteur des titres restaurants. Au Brésil, Swile promet de décoller rapidement : le marché est 5x plus important qu’en France, et la solution sur l’engagement collaborateur devrait également plaire aux brésiliens.

Cette internationalisation est prévue à court terme puisque Swile prévoit d’ouvrir un bureau au Brésil dans les 6 prochains mois.
En se diversifiant, Swile pourra également s’internationaliser vers des pays qui n’utilisent pas forcément les titres restaurants, mais qui ont une certaine demande pour les autres services prochainement développés par la start-up, notamment en Europe mais aussi aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *